Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Santander propose 2,6 milliards de dollars pour le solde de sa filiale mexicaine

Publié le

MADRID/SANTANDER (Reuters) - Santander a annoncé vendredi le lancement d'une offre sur le solde de sa filiale mexicaine dans le cadre d'une transaction de 2,6 milliards d'euros qui permettra à la banque espagnole d'encore mieux tirer parti de retours plus élevés en Amérique latine qu'en Europe.

Santander propose 2,6 milliards de dollars pour le solde de sa filiale mexicaine
Santander a annoncé vendredi le lancement d'une offre sur une part pouvant aller jusqu'à 25% de sa filiale mexicaine, Santander Mexico. /Photo d'archives/REUTERS/Jon Nazca
© Jon Nazca

Les entreprises citées

Le numéro un de la banque de la zone euro en termes de capitalisation boursière veut ainsi remettre la main sur les 25% de Santander Mexico qu'il avait introduit en Bourse de Mexico en 2012.

L'opération consistera en l'émission de 572 actions Santander nouvelles, soit l'équivalent de 3,5% du capital capital de la banque, qui seront proposés à hauteur de 0,337 titre Santander par action Santander Mexico et à hauteur de 1,685 titre par ADS Santander Mexico.

Vers 09h15 GMT, le titre Santander avançait de 0,57%, évoluant de pair avec l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes (+0,52%).

Santander veut continuer à mettre l'accent sur les pays émergents tout en réduisant ses coûts en Europe, où ses marges, comme celles de ses pairs, souffrent des plus bas historiques auxquels ont été ramenés les taux d'intérêt. [L8N21L28G]

Au Mexique, pays qui a contribué à hauteur de 8% des bénéfices de Santander l'an dernier, le taux directeur est remonté à 8,25%, au plus haut depuis la crise financière de 2007-2009.

Jose Antonio Garcia, directeur financier de Santander, a dit à des analystes financiers que la banque était confiante au sujet des perspectives à long terme du Mexique, ajoutant que l'offre sur la filiale mexicaine était une "opportunité d'accroître l'exposition" du groupe au pays.

Les analystes du courtier espagnol Alantra ont salué la transaction "d'un point de vue stratégique et financier" tout en ajoutant que le calendrier choisi pouvait susciter des interrogations étant donné le ralentissement actuel de l'économie mexicaine.

(Jesus Aguado, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Matthieu Protard)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle