L'Usine Matières premières

"Sans relocalisation de la production d'appareils ménagers, on aura des stocks de cartons", affirme Jan Le Moux (Copacel)

Franck Stassi , , , ,

Publié le , mis à jour le 24/06/2020 À 09H26

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Entretien Reprise de l’ancienne usine d’Arjowiggins de Bessé-sur-Braye (Sarthe) par Paper Mills Industries, conversion de l’une des machines à papier journal de l’usine Norske Skog de Golbey (Vosges)… L’actualité est riche dans le secteur du papier-carton, qui souffrait, avant le confinement, de surplus de matières à recycler. Une situation qui s’aggravera avec l’arrêt de la papeterie UPM Chapelle Darblay (Grand-Couronne). Jan Le Moux, directeur économie circulaire et politiques publiques de l’Union française des industries des cartons, papiers et celluloses (Copacel), décrypte les enjeux de ce marché, dont la production a baissé de 7 % entre 2018 et 2019 en France.

L'Union des papiers-cartons (Copacel) appelle à relocaliser la production d'appareils ménagers
L'e-commerce a été un gros consommateur de carton durant le confinement.

L’Usine Nouvelle. - Que vous inspire la conversion d’une machine à papier en unité dédiée au carton ?

Jan Le Moux – Cela montre bien qu’il y a une baisse de production du papier journal et la montée du carton d’emballage. Le fait d’avoir une usine qui va consommer du carton à recycler permettra d’absorber une partie de l’excédent. Autre bonne nouvelle, on comprend que les approvisionnements en papier 1.11 issu de la collecte sélective seront maintenus au même niveau.

Comment la France s’est-elle retrouvée avec autant d’excédents de papiers et cartons à recycler (PCR) ?

Sur l’emballage, la Chine a fermé ses frontières aux importations de déchets. Or, l'Europe achète des produits emballés dans du papier-carton qui viennent de Chine, qui jusqu’à présent récupérait ces emballages pour en produire de nouveau. Ils ont interrompu cette boucle mondiale et on s’est retrouvé avec un excédent de PCR qui devaient retourner en Chine et qui n’y vont plus. Les capacités de production en Europe ne sont pas suffisantes pour les absorber. Donc, cela engage le débat sur la relocalisation de la production des biens ménagers que nous importons de Chine.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte