Sanofi va payer une amende de 20 millions de dollars pour surfacturation aux Etats-Unis

Sanofi-Pasteur, la division vaccin du groupe Sanofi, a accepté de verser 19,8 millions de dollars (18,6 millions d'euros) en règlement d'un litige de surfacturation de médicaments au secrétariat américain des Anciens Combattants entre 2002 et 2011, a annoncé lundi 3 avril le département américain de la Justice (DoJ).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Sanofi va payer une amende de 20 millions de dollars pour surfacturation aux Etats-Unis
Sanofi-Pasteur est suspecté d'avoir surfacturer des médicaments au secrétariat américain des anciens combattants entre 2002 et 2011. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Suspecté d'avoir surfacturé des médicaments aux anciens combattants aux Etats-Unis, Sanofi-Pasteur, une filiale du groupe français Sanofi, a accepté de payer une amende de 19,8 millions de dollars (18,6 millions d'euros).

Sanofi-Pasteur est accusé d'avoir fixé des prix plus élevé au secrétariat américain des anciens combattants entre 2002 et 2011. Ce secrétariat est notamment habilité à négocier les tarifs des médicaments avec les laboratoires pour le compte des vétérans, explique le département américain de la Justice (DoJ) dans un communiqué.

Le secrétariat américain des anciens combattants, qui gère le système d'assurance santé des vétérans, doit bénéficier des prix les plus bas du marché, précise le DoJ. "C'est important que les groupes pharmaceutiques fournissent au secrétariat aux anciens combattants des informations complètes et exactes concernant les prix des médicaments", déclare Chad Readler, un ministre adjoint de la justice, dans le communiqué.

Avec cet accord à l'amiable Sanofi-Pasteur s'est aussi engagé à renoncer aux remboursements de ventes de médicaments dont les prix contenaient les erreurs dénoncées. Toutefois, la filiale de Sanofi n'admet pas sa culpabilité. Et, la société dit avoir réalisé une erreur comptable en surfacturant certains médicaments, indique-t-il dans un communiqué.

Léna Corot avec Reuters

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS