Sanofi suspend la vente de sa pilule anti-obésité Acomplia

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Sanofi suspend la vente de sa pilule anti-obésité Acomplia
Grosse désillusion pour le leader français de la pharma. Après son échec provisoire aux Etats-Unis pour risques de dépression, l'Agence européenne du médicament (EMEA) a recommandé hier à la Commission de Bruxelles la suspension temporaire de l'autorisation de mise sur le marché de l'Acomplia (rimonabant) pour le traitement des patients obèses ou en surpoids. Estimant que ses bienfaits étaient inférieurs aux risques encourus.

Sans attendre, Sanofi-Aventis applique l'avis de l'EMEA et interrompt immédiatement la commercialisation de sa pilule contre l'obésité dans les 18 pays européens où elle était distribuée (depuis 2006). Il appelle les patients à discuter du traitement avec leur médecin ou leur pharmacien. Et « contacte immédiatement les autorités de santé des (14, ndr) pays n'appartenant pas à l'Union Européenne, et dans lesquels le produit est disponible, afin de mettre en place des mesures équivalentes ».

Moins de 50 M€ de provisions sur l'exercice 2008

Cette mesure, dont ni le laboratoire, ni l'EMEA n'ont détaillé les motifs précis, devrait impacter les résultats 2008 à « moins de 50 millions d'euros net », selon le directeur financier de Sanofi-Aventis, Jean-Claude Leroy. Son coût, qui inclut le déficit de ventes de novembre et décembre, sera provisionné sur le quatrième trimestre 2008. Son blockbuster espéré a - seulement - représenté 27 millions d'euros de chiffre d'affaires au troisième trimestre, 81 millions sur les neuf premiers mois de 2008, 35 millions en 2007. A ce jour, près de 700 000 patients dans le monde ont été traités avec l'Acomplia.

Poursuite des tests cliniques

Pour autant, le numéro 4 mondial de l'industrie pharmaceutique croit toujours en son produit novateur et poursuit, sauf pour les phases IV, l'évaluation des bénéfices par rapport aux risques de sa pilule rimonabant chez les patients diabétiques ou atteints de maladies cardio-vasculaires, afin de soumettre ultérieurement ces résultats à l'EMEA. Il continue aussi à « travailler pour qu'Acomplia puisse constituer une approche thérapeutique importante chez les patients obèses ou en surpoids ».

Matthieu Maury

A lire aussi :
A l'abri de la crise, la pharma face à d'autres défis
Sanofi-Aventis renforce sa R&D en Chine, 22/10/2008
Sanofi alourdit son plan social à 927 postes supprimés en France, 03/10/2008
Sanofi-Aventis appâte Zentiva avec une offre gonflée, 22/09/2008

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS