Sanofi revoit les termes de son accord avec Bristol-Myers

PARIS (Reuters) - Sanofi a annoncé mercredi la révision de ses accords avec le groupe américain Bristol-Myers Squibb, conséquence de la perte d'exclusivité des médicaments Plavix et Avapro/Avalide sur plusieurs grands marchés.

Partager

Le Plavix, un anticoagulant, est notamment prescrit dans le traitement des infarctus du myocarde. Des versions génériques sont apparues sur le marché en 2010.

Les médicaments Avalide et Avapro servent à améliorer la circulation sanguine et réduire la tension artérielle.

"Selon les termes du nouvel accord, Bristol-Myers Squibb rendra à Sanofi ses droits sur Plavix et Avapro/Avalide dans le monde, à l'exception des États-Unis et de Porto Rico pour Plavix, donnant à Sanofi le contrôle exclusif sur ces produits et sur leur commercialisation", explique le groupe pharmaceutique français dans un communiqué.

"En échange, Bristol-Myers Squibb recevra jusqu'en 2018 des paiements calculés sur les ventes de Plavix et d'Avapro/Avalide, produits de marque et génériques, réalisées par Sanofi dans le monde (hors États-Unis et Porto Rico pour Plavix), et Bristol-Myers Squibb recevra également un versement de 200 millions de dollars de Sanofi en décembre 2018", ajoute-t-il.

Sanofi précise que cet accord révisé prendra effet le 1er janvier 2013.

Les droits sur Plavix aux États-Unis et à Porto Rico resteront conformes à l'accord initial signé par les deux entreprises jusqu'en décembre 2019.

Sanofi avait indiqué le 8 février que la perte des brevets du Plavix et de l'Avapro aux Etats-Unis était susceptible de réduire son résultat net des activités d'environ 1,4 milliard d'euros cette année.

Matthias Blamont, édité par Dominique Rodriguez

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    SANOFI
ARTICLES LES PLUS LUS