Sanofi renonce à développer deux molécules en phase terminale de tests

Faute de résultats suffisants, Sanofi a annoncé avoir renoncé à développer deux molécules en phase terminale de tests. Cette décision se traduira par une dépréciation d'actifs de 219 millions d'euros.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Sanofi renonce à développer deux molécules en phase terminale de tests

Sanofi a annoncé ce lundi 3 juin avoir renoncé à développer deux molécules en phase terminale de tests, faute de résultats suffisants, une décision qui se traduira par une dépréciation d'actifs de 219 millions d'euros.

Cette charge affectera le résultat net consolidé mais pas le résultat net des activités (surveillé par les analystes), ce dernier ne tenant pas compte des dépréciations d'actifs.

La charge porte sur la fin du programme expérimental sur l'iniparib, un anticancéreux, tandis qu'une autre molécule, l'otamixaban (anticoagulant), n'a pas non plus donné les résultats escomptés en phase 3 et a, elle aussi, été abandonnée.

Concernant l'iniparib, destiné aux malades atteints d'un cancer du poumon à petites cellules, "il n'a pas été démontré d'amélioration statistiquement significative de la survie globale par rapport aux patients traités par chimiothérapie seulement", indique Sanofi.

Pour l'anticoagulant otamixaban, "l'étude n'a pas atteint le critère d'évaluation principal de supériorité par rapport aux traitements existants".

Le titre Sanofi a fini à 82,51 euros à la Bourse de Paris vendredi, affichant une progression de 15% depuis le début de l'année.

Avec Reuters

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    SANOFI
ARTICLES LES PLUS LUS