L'Usine Santé

Sanofi rappelle les syndicats au dialogue

Gaëlle Fleitour , , ,

Publié le

Suite à l’article publié ce jeudi 10 janvier au matin, sur la rencontre infructueuse entre les syndicats du groupe pharmaceutique et le cabinet d’Arnaud Montebourg, Sanofi a souhaité réagir auprès de L’Usine Nouvelle.

Sanofi rappelle les syndicats au dialogue © 96dpi-Flickr-C.C

Le dialogue serait-il rompu entre la direction de Sanofi et les syndicats. C’est à croire. La réunion, qui s’est tenue mardi soir entre ses syndicats et le cabinet d’Arnaud Montebourg au sujet du plan de restructuration annoncé par Sanofi en juillet dernier, n’était manifestement pas connue du groupe pharmaceutique. "Sanofi apprend par voie de presse qu’une rencontre se serait tenue le 8 janvier entre les organisations syndicales et le cabinet du ministère du Redressement productif. Sanofi découvre également le contenu de cette réunion par voie de presse", nous écrit Sanofi.

Le groupe souhaite donc réaffirmer dans nos colonnes sa position, avec quatre priorités. "Sanofi rappelle que les engagements pris auprès du Ministère du Redressement Productif et du gouvernement sont notamment : exclusivement des mesures de volontariat (mesures de transition de fin de carrière, mobilité), la volonté de maintenir un ancrage fort en France en termes de Recherche, la volonté d’étudier toutes les solutions pour que le site de Toulouse garde à terme une vocation scientifique ou technologique, le maintien du nombre de sites industriels (aucune délocalisation)."

Mais pas question de se limiter à un échange par voie de presse. Le groupe appelle donc les syndicats à renouer le dialogue. "Sanofi réitère sa volonté et son engagement pris auprès des représentants du personnel de privilégier le dialogue social en interne, de prendre le temps nécessaire au processus d’information-consultation, dans une volonté d'écoute et d'ouverture."

Le laboratoire sera-t-il entendu par les organisations syndicales? Hier, ces dernières appelaient encore au "gel préalable du plan de restructuration qui nécessite l’arrêt des procédures d’information consultation en cours dans les différentes activités du groupe".

Gaëlle Fleitour

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte