Sanofi rachète la biotech Kymab pour se renforcer dans l'immunologie

Sanofi va racheter la biotech britannique Kymab spécialisée dans l'immunologie. Annoncée le 11 janvier, l'opération va s'élever à plus de 900 millions d'euros.

Partager

Sanofi rachète la biotech Kymab pour se renforcer dans l'immunologie
Fondée en 2010, l'entreprise a déjà levé 280 millions de dollars (230 millions d'euros).

Sanofi a annoncé lundi 11 janvier l'acquisition de Kymab, une société biopharmaceutique basée au Royaume-Uni. Un montant initial de 1,1 milliard de dollars (903,2 millions d'euros) est prévu pour cette importante opération. Elle va permettre au groupe français de renforcer sa présence dans l'immunologie.

Un anticorps "prometteur" en développement

Kymab est spécialisée dans le développement clinique d’anticorps monoclonaux entièrement humains ayant des indications en immunologie et immuno-oncologie. Kymab ne communique pas sur son chiffre d'affaires mais compte environ 170 employés. Fondée en 2010, l'entreprise a déjà levé 280 millions de dollars (230 millions d'euros).

Avec cette acquisition, Sanofi va pouvoir compléter son portefeuille de développement avec l'anticorps KY1005 qu'il qualifie de "prometteur". "Il s'agit d'un médicament qui pourrait potentiellement être le premier de sa classe pharmacothérapeutique pour le traitement de diverses maladies auto-immunes et inflammatoires", souligne le directeur général de Sanofi, Paul Hudson, dans un communiqué.

Kymab développe également le KY1044, un anticorps à action déplétive pour le traitement du cancer. "Cette acquisition donne également à Sanofi un accès à de nouvelles technologies et capacités de recherche dans le domaine des anticorps", commente le groupe français.

Stratégie de renforcement du pipeline

La transaction prévoit des paiements d’étape pouvant atteindre 350 millions de dollars, en fonction de la réalisation de différentes phases de développement, a indiqué Sanofi dans un communiqué. Sanofi souhaite financer ce rachat avec sa trésorerie disponible. Le laboratoire estime que l'opération devrait être finalisée dès le premier trimestre 2021.

"L'acquisition de Kymab est en cohérence avec notre point de vue selon lequel Sanofi utilisera sa trésorerie pour renforcer son pipeline en rachetant des petites et moyennes entreprises de biotechnologie", observe Vincent Gusdorf, analyste chez Moody's. "En mai 2020, Sanofi a cédé ses actions dans la société de biotechnologie américaine Regeneron pour 11,7 milliards de dollars et a utilisé une partie de ces recettes pour acheter Principia Biopharma Inc, une société de biotechnologie américaine, pour une valeur de 3,7 milliards de dollars. Sanofi a ensuite annoncé en novembre dernier le rachat de la société de biotechnologie Kiadis pour 308 millions d'euros", rappelle Vincent Gusdorf.

Avec Reuters (Jean-Philippe Lefief et Blandine Hénault)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS