Quotidien des Usines

Sanofi Pasteur inaugure sa nouvelle unité de vaccin contre la fièvre jaune

, , , ,

Publié le

Sanofi Pasteur a inauguré le 12 septembre sa nouvelle unité de vaccins contre la fièvre jaune à Val-de-Reuil (Eure). En marge de cet événement, le PDG de Sanofi Pasteur, Olivier Charmeil, a souligné que son groupe serait le premier pour le vaccin contre la dengue.

Sanofi Pasteur inaugure sa nouvelle unité de vaccin contre la fièvre jaune
Vaccin sanofi
© DR

Sanofi Pasteur (division vaccins du groupe Sanofi), qui détient 70 % du marché mondial du vaccin contre la fièvre jaune, a inauguré ce vendredi 12 septembre, sur son site de Val-de-Reuil (Eure), qui compte 1 700 salariés, une nouvelle unité de production pour ce vaccin.

Cette unité qui représente un investissement de 25 millions d’euros est destinée à remplacer en 2016 l’unité existante, qui sera fermée. Elle est actuellement en phase d’essais, le personnel s’entraînant sur des lots d’essai sans virus. Sanofi Pasteur entend, avec ce nouvel équipement, doubler sa production de vaccin contre la fièvre jaune (passer de 50 à 100 millions de doses) tout en améliorant sa compétitivité à partir d’une technologie bien éprouvée, celle de l’utilisation par le virus de la machinerie cellulaire de l’œuf. "Nous travaillons actuellement sur d’autres technologies qui ne verront pas le jour avant 8 ou 10 ans", ont indiqué les dirigeants de Sanofi Pasteur.

500 000 œufs par jour

En attendant cette rupture technologique, Sanofi Pasteur se fournit en œufs labellisés "SPF" (Specific pathogen free) en provenance d’Allemagne, de Hongrie et des Etats-Unis. Le site étant également spécialisé dans le vaccin contre la grippe, il consomme des quantités d’œufs astronomiques : 500 000 œufs par jour !

Interrogé sur la rentabilité de l’investissement dans cette nouvelle unité de vaccin contre la fièvre jaune, Olivier Charmeil, PDG de Sanofi Pasteur, a indiqué que son groupe n’entendait pas "maximiser les profits" avec ce vaccin vendu autour d’un dollar la dose, mais remplir "une mission de santé publique."

Olivier Charmeil a rappelé par ailleurs, que son groupe s’était engagé dans la recherche et l’industrialisation d’un vaccin contre la dengue, ce qui représentera, à terme, un investissement global supérieur à 1 milliard d’euros. "Pour ce vaccin contre la dengue, nous sommes les premiers au monde. Nous avons quelques années d’avance", a-t-il indiqué au cours d’une conférence de presse. Le vaccin sera fabriqué par le site de Neuville-sur-Saône (Rhône), tandis que la formulation, le conditionnement et l’expédition seront assurés par le site de Val-de-Reuil.

Le PDG a rappelé enfin que le site de Marcy-l’Etoile (Rhône) avait bénéficié d’un investissement de 150 millions pour la construction d’une nouvelle unité de vaccin contre la polio qui tournerait à pleine puissance en 2015.

Le plus grand centre de distribution mondial

En marge de l’inauguration de la nouvelle unité "fièvre jaune" à Val-de-Reuil, les dirigeants de Sanofi Pasteur ont soufflé les 40 bougies de ce site, où Sanofi Pasteur a investi 350 millions d’euros en l’espace de sept ans, dont 200 millions d'euros dans des unités de formulation et de remplissage (seringues et flacons) très performantes. Ce site, qui a doublé de superficie en l’espace de dix ans, est le plus grand centre de distribution mondial de Sanofi Pasteur.

Claire Garnier, à Val-de-Reuil

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte