Sanofi mis en examen pour "homicides involontaires" dans le scandale de la Dépakine

Sanofi, déjà poursuivi pour "tromperie aggravée" et "blessures involontaires", est mis en examen pour "homicides involontaires", apprend-on ce 3 août.

 

Partager
Sanofi mis en examen pour

Nouvelle mise en examen pour Sanofi dans le cadre de l’affaire de la Dépakine. Cette fois-ci, le laboratoire pharmaceutique français est poursuivi pour "homicides involontaires", indique le journal Le Monde. Une information confirmée par le laboratoire ce 3 août. En février 2020, il était déjà mis en cause pour "tromperie aggravée" et "blessures involontaires" dans ce même dossier.

Devant la "gravité des faits reprochés" au laboratoire français, des garanties financières lui ont été demandées : il doit dès à présent verser une caution de 8 millions d’euros et obtenir une "garantie bancaire d’un montant de 80 millions d’euros", qu’il devrait verser s’il est condamné à l’issue d’un éventuel procès pénal.

Quatre décès suspects

La justice française soupçonne Sanofi de ne pas avoir respecté son obligation d’information auprès des femmes enceintes concernant les effets néfastes de son traitement anti-épileptique phare, la Dépakine, qui présentait un risque élevé de malformations congénitales et de retard de développement pour le fœtus. Le médicament est prescrit contre les troubles bipolaires et les crises d’épilepsie.

Sur la période 1967-2016, entre 2 150 et 4 100 enfants exposés in utero auraient été atteints d’au moins une malformation majeure, selon une étude de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) et de l’Assurance-maladie révélée en 2017. La toxicité de la Depakine (et sa molécule, le valproate de sodium) pour l’embryon est documentée depuis les années 80, mais le médicament n’a été interdit pour les femmes enceintes qu’en 2018.

La mise en examen pour "homicides involontaires" porte sur les décès de quatre bébés âgés de quelques semaines ou quelques mois, entre 1990 et 2004. Leurs mères avaient toutes pris de la Dépakine pendant leur grossesse.

Sanofi se défend des accusations de tromperie et a plusieurs fois indiqué avoir respecté ses obligations et "informé les autorités en toute transparence sur les données disponibles". Le laboratoire précise avoir saisi la chambre de l’instruction afin de contester sa mise en examen et rappelle que celle-ci ne préjuge en rien de sa responsabilité.

"Grande victoire" pour les familles de victimes

Cette nouvelle mise en examen donne suite à une enquête ouverte en 2016 par la justice française sous l'impulsion de l'Apesac (Association d’aide aux parents d’enfants souffrant du syndrome de l’anti-convulsivant). Celle-ci estime ce 3 août que ce nouveau chef d’accusation est "une très grande victoire" pour les familles de victimes.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - ICF LA SABLIERE

Accord-cadre à bons de commandes travaux TCE spécifique PMR Ile de France

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS