Sanofi/Genzyme: les raisons de l'OPA

Sanofi-Aventis va tout faire pour acheter Genzyme, une société américaine handicapée par de lourds problèmes industriels. Mais la biotech reste la cible idéale pour le groupe français.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Sanofi/Genzyme: les raisons de l'OPA
Chris Viehbacher a décidé de passer à l'offensive et de s'adresser directement aux actionnaires de Genzyme.

Après des mois de négociations infructueuses, Sanofi-Aventis a sauté le pas et lancé une OPA hostile sur Genzyme. Le prix proposé aux actionnaires de la biotech américaine est de 69 dollars par action. Ce tarif a été rejetté en août par le conseil d'administration de Genzyme, qui l'a qualifié d'"irréaliste". L'offre de Sanofi valorise la biotech 18,5 milliards de dollars, quand les administrateurs en espèrent 20 milliards.

Le DG du groupe français, Chris Viehbacher, est confiant. Dans une lettre adressé au président de Genzyme Henri Termeer (qu'on trouve à la suite de ce communiqué) Viehbacher explique avoir rencontré les principaux actionnaires de la société américaine. "Vos actionnaires soutiennent notre initiative" assure t'il.

Sanofi laisse la porte ouverte à une reprise des négociations avec les administrateurs de Genzyme. Chris Viehbacher l'a confirmé: "Notre préférence a été et continuera d'être d'entrer en discussions privées et d'arriver à une transaction à l'amiable avec Genzyme."

Biotechnologies & Maladies rares

Sanofi-Aventis est résolu à acheter Genzyme, qui pourrait lui permettre de rattraper son retard dans le domaine des biotechnologies, qui représentent aujourd'hui 60% des nouveaux médicaments. Le groupe français s'est lancé sur ce terrain après ses concurrents, et n'a jamais réussi à revenir au niveau des autres "big pharmas".

Sanofi voit expirer beaucoup de ses brevets majeurs. Sur le premier semestre 2010, l'arrivée sur le marché de génériques du Plavix, de l'Allegra et de l'Eloxatine a fait perdre un milliard d'euros de chiffre d'affaires au groupe. Face à ce contexte, Chris Viehbacher a adopté une stratégie de diversification. 33 acquisitions ou partenariats en 2009, pour s'installer dans de nouvelles zones ou pour élargir sa gamme de produits.

Genzyme cadre parfaitement avec cette stratégie: outre son haut niveau technologique, la société américaine est spécialisée dans les maladies rares. Des traitements coûteux, difficiles à copier, un marché sur lequel Sanofi est actuellement en retrait.

Genzyme face à ses problèmes de production

L'argument majeur de Chris Viehbacher pour convaincre les actionnaires de Genzyme: Sanofi a les moyens de les aider. Genzyme fait face depuis 2009 à de sérieux problèmes industriels. La découverte d'un virus dans un bio-réacteur a provoqué un arrêt de la production des principaux médicaments de Genzyme, la situation pourrait ne pas revenir à la normal avant trois ou quatre ans.

Ces difficultés placent Sanofi en position de force. Le conseil d'administration de Genzyme préfèrerait régler ces problèmes pour vendre à un meilleur prix ensuite, mais les actionnaires pourraient favoriser la sécurité de l'intégration dans un grand groupe. Ils ont jusqu'au 10 décembre, date de la fin de l'OPA, pour se décider.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS