Sanofi et Lonza investissent 270 M€ pour créer une coentreprise

Le géant pharmaceutique français et le laboratoire suisse ont annoncé un partenariat stratégique pour créer une coentreprise produisant des biomédicaments à grande échelle. Elle bénéficiera d'un investissement initial d'environ 290 millions de francs suisses (270 M€), partagé équitablement entre Sanofi et Lonza.

Partager
Sanofi et Lonza investissent 270 M€ pour créer une coentreprise

Le géant français Sanofi et le Suisse Lonza ont annoncé le 27 février avoir conclu un « partenariat stratégique » en vue de construire et d'exploiter une installation de bioproduction à Viège, au sud de la Suisse, à côté d'un site de production de Lonza. L'installation, qui produira à grande échelle, sera construite dans le cadre d'une coentreprise qui bénéficiera d'un investissement initial de 290 millions de francs suisses (environ 270 M€), partagé à parts égales entre Sanofi et Lonza. Il s'agira d'une installation de cultures cellulaires mammifères dédiée à la production d'anticorps monoclonaux, dont la construction débutera en 2017, « sous réserve des approbations réglementaires nécessaires », précisent les deux groupes. Le site devrait être pleinement opérationnel d'ici à 2020. « Ce partenariat stratégique sous forme de coentreprise combine le solide portefeuille de développement de produits biologiques de Sanofi au savoir-faire de Lonza en matière de conception, de construction, de mise en activité et d'exploitation d'installations de cultures de cellules mammifères de pointe et à grande échelle », résument-ils. Lonza a en effet déjà construit et cédé sous licence trois installations similaires aux États-Unis et à Singapour (CPH n°477). Dans le détail, Lonza se chargera de construire l'installation, et soutiendra la coentreprise dans le fonctionnement du site. Le Suisse y créera 200 postes, auxquels s'ajouteront une dizaine de salariés, embauchés par Sanofi pour le management. Chaque société partagera les capacités disponibles proportionnellement à sa participation dans cette coentreprise, soit 50 % chacun pour commencer. Sanofi bénéficiera cependant d'un accès supplémentaire aux capacités de bioproduction du site afin de « répondre aux demandes croissantes de son portefeuille de produits thérapeutiques biologiques, le cas échéant ». Lonza sera libre de commercialiser sa part des capacités, mais seulement sous réserve que le Français n'en ait pas besoin, et les capacités non exploitées par ce dernier le cas échéant.

Sanofi tourné vers les biomédicaments

Pas sûr cependant que Sanofi ne tire pas pleinement partie des capacités de production de ces installations, au vu de son investissement et de ses besoins grandissants en bioproduction. « Environ 60 % de notre portefeuille de recherche et développement est constitué de produits biologiques, dont des anticorps monoclonaux, dans des domaines thérapeutiques clés comme les maladies cardiovasculaires, l'immunologie et l'inflammation, la neurologie et l'oncologie », a souligné Philippe Luscan, vice-président exécutif aux Affaires industrielles globales de Sanofi. « Lonza est un partenaire très expérimenté dans ce domaine et les capacités que cette coentreprise permettra de créer sont essentielles pour répondre aux besoins des patients en matière de traitements. » Depuis plusieurs années, Sanofi développe petit à petit ses capacités de bioproduction de par le monde. Il a notamment reconverti le site de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) dans la production d'anticorps monoclonaux en 2012 et y a investi 250 M€ depuis 2010. Sanofi a également dépensé 300 M€ en avril 2016 (CPH n°758) sur le site de bioproduction de Geel en Belgique, appartenant à sa filiale Sanofi Genzyme. 250 M€ et 100 M€ ont en outre été respectivement investis sur le site de Boston (États-Unis) et sur deux sites de Francfort (Allemagne). Sur la période 2015-2017, le géant français aura ainsi injecté 3 Mrds € dans son réseau industriel, dont 2 Mrds € dans la production de biomédicaments. Le groupe Sanofi détient une trentaine de sites de bioproduction dans le monde.

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS