Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Sanofi essuie un nouveau revers avec son vaccin contre la dengue aux Philippines

, , ,

Publié le , mis à jour le 04/01/2018 À 14H35

Les Philippines ont infligé une amende de 2 000 dollars (1 662 euros) à Sanofi et suspendu l'autorisation de son vaccin controversé contre la dengue en raison d'infractions dans la procédure d'enregistrement et dans sa commercialisation, a annoncé jeudi 4 janvier le secrétaire d'Etat à la Santé.

Sanofi essuie un nouveau revers avec son vaccin contre la dengue aux Philippines
Les Philippines ont infligé une amende de 2 000 dollars à Sanofi et suspendu l'autorisation de son vaccin controversé contre la dengue en raison d'infractions dans la procédure d'enregistrement et dans sa commercialisation. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau
© Charles Platiau

Nouveau coup dur pour Sanofi ? Les Philippines ont suspendu l'autorisation du vaccin contre la dengue du laboratoire pharmaceutique, le Dengvaxia. Le pays a également infligé une amende de 2 000 dollars au groupe français en raison d'infractions dans la procédure d'enregistrement et dans sa commercialisation. Manille a suspendu début décembre son programme national de vaccination après la recommandation du laboratoire français de réserver son vaccin Dengvaxia aux personnes ayant déjà été exposées à la maladie dans le passé.

Près de 734 000 enfants âgés de neuf ans et plus avaient été vaccinés à ce stade et l'affaire a entraîné l'ouverture de deux enquêtes parlementaires et d'une enquête au pénal.

Non respect des obligations de surveillance

"Ils ont reçu une amende et la certification de leur produit a été suspendue", a déclaré à Reuters le secrétaire d'Etat Francisco Duque. L'autorité sanitaire des Philippines (Food and Drugs Administration of Philippines) a établi que Sanofi n'avait pas respecté ses obligations de surveillance après commercialisation, a-t-il ajouté. 

Le gouvernement philippin avait consacré 3,5 milliards de pesos (58,4 millions d'euros) au programme de vaccination lancé en 2016 et qui visait à réduire le nombre de cas de dengue, actuellement de 200.000 chaque année dans le pays.

Sanofi continuera à travailler avec Manille

"Sanofi Pasteur continuera à coopérer en toute transparence avec la FDA (autorité de santé, NDLR) des Philippines et s'engage à respecter les lois et réglementations des Philippines", a déclaré un porte-parole de Sanofi. "Sanofi Pasteur confirme que, conformément aux lois internationales et locales, et aux standards des régulateurs et de l'entreprise, les engagements pris pour le Dengvaxia, tels que décrits dans le plan de pharmacovigilance soumis à la FDA des Philippines et aux autres autorités nationales de régulation, ont été et continueront à être remplis."

Sanofi a précisé que "la gestion du risque et la pharmacovigilance pour le Dengvaxia sont les mêmes dans tous les pays où le produit a été approuvé, et des rapports périodiques sont soumis aux autorités réglementaires nationales où le Dengvaxia est approuvé". Le groupe rappelle qu'"aucune autre demande de retrait du marché ou de suspension de licence n'a été reçue d'une autre autorité réglementaire d'un pays où le vaccin est approuvé".

Neil Jerome Morales, Véronique Tison pour le service français

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle