Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Sanofi écope d'une lourde amende pour "stratégie de dénigrement" de génériques

,

Publié le

Document L'Autorité de la concurrence a annoncé avoir sanctionné le laboratoire Sanofi à hauteur de 40,6 millions d'euros pour avoir dénigré les génériques de Plavix, l'un des médicaments les plus vendus au monde. Le groupe pharmaceutique a indiqué qu'il allait faire appel de cette décision.

Sanofi écope d'une lourde amende pour stratégie de dénigrement de génériques © Wikimedia Commons user Trounce

Coup dur pour Sanofi. L'Autorité de la concurrence a annoncé mardi 14 mai avoir sanctionné le groupe pharmaceutique à hauteur de 40,6 millions d'euros pour avoir dénigré les génériques de Plavix, l'un des médicaments les plus vendus au monde. "Plus de 92 millions de patients dans 115 pays depuis 1998" et un million en France en ont bénéficié, souligne l'Autorité dans sa décision (voir document en bas de l'article).

Une "stratégie de dénigrement afin de favoriser ses propres produits"

Sanofi-Aventis (ancien nom de Sanofi entre 2004 et 2011) a "mis en place auprès des professionnels de la santé (médecins et pharmaciens d'officine) une stratégie de dénigrement à l'encontre des génériques de Plavix afin de limiter leur entrée sur le marché et de favoriser ses propres produits", le princeps Plavix (anti-thrombotique), ainsi que son propre générique Clopidogrel-Winthrop, indique l'Autorité dans un communiqué.

En 2008, le Plavix était le médicament le plus coûteux pour la Sécurité sociale, avec plus de 450 millions d'euros de remboursements. "Avec l'arrivée des versions génériques, le gouvernement prévoyait 200 millions d'euros d'économies", rappelle FranceTV Info. Mais avec un taux de pénétration des génériques de Plavix"inférieur de 10 points à l'objectif", comme le soulignait un rapport de la sécurité sociale de 2011, seulement 163 millions d'euros d'économies avaient été réalisées.

Sanofi conteste la décision de l'Autorité de la concurrence

"Sanofi n'a jamais remis en cause la bioéquivalence des génériques de Plavix", souligne dans un communiqué le groupe qui conteste notamment avoir "visé spécifiquement le générique de Teva Santé", filiale française de l'israélien Teva Pharmaceutical Industries, leader mondial des génériques, qui avait saisi l'Autorité de la Concurrence, "ou d'autres génériques de Plavix". Le laboratoire indique qu'il prépare"un recours devant la cour d'appel de Paris".

Autorité de la concurrence_décision Sanofi Plavix by L'Usine Nouvelle

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle