Sanofi démarre la production d’artémisinine à grande échelle

Le groupe pharmaceutique Sanofi et le programme de développement de médicaments de PATH, mis en place dans le cadre d’un partenariat avec OneWorld Health, viennent de lancer la production à grande échelle d’artémisinine semi-synthétique sur le site de Sanofi à Garessio, en Italie. L’artémisinine est le principe actif clé des associations thérapeutiques à base d'artémisinine (ACT), considérées par l’Organisation mondiale de la Santé comme le traitement antipaludéen le plus efficace disponible à l’heure actuelle. L'approvisionnement en artémisinine naturelle (dérivée de l’armoise annuelle) ne suffisant pas toujours à répondre aux besoins, « l’existence de multiples sources d’artémisinine de grande qualité renforcera la chaîne d’approvisionnement de ce principe actif, contribuera à stabiliser son prix et permettra de garantir la disponibilité des traitements pour les personnes souffrant de paludisme » explique Sanofi qui a reçu le prix scientifique Pierre Potier en 2012 pour cette innovation.

Un produit issu de la biologie de synthèse

La découverte d’une voie d’obtention d’artémisine semi-synthétique s’appuie sur le travail avant-gardiste mené par le Dr Jay Keasling dans la biologie de synthèse et l’Université de Californie à Berkeley. Il a également réuni une équipe de partenaires privés et publics, dont Sanofi et Amyris, spécialiste de biologie de synthèse.

D’un point de vue industriel, le site Sanofi de Garessio ne réalisera pas l’étape de fermentation, puisque la production d’acide artémisinique par fermentation sera réalisée par Huvepharma en Bulgarie. A Garessio, Sanofi réalisera la transformation d’acide artémisinique en artémisinine par photochimie. L’objectif de Sanofi est de produire 35 tonnes d’artémisinine en 2013 et 50-60 tonnes en moyenne en 2014. Il permettra de satisfaire en bonne partie la demande du marché et de garantir la production de 80 à 150 millions de traitements ACT.

Par ailleurs, Sanofi s’engage à produire de l’artémisinine semi-synthétique dans le cadre d’un modèle à prix coûtant, de manière à le proposer à faible prix aux pays en développement.

Le développement d’un nouveau procédé de fabrication industrielle pour produire une source complémentaire d’artémisinine avait débuté il y a neuf ans piloté par OneWorld Health et financé par la Fondation Bill et Melinda Gates.

Sujets associés

NEWSLETTER Bioéconomie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous pression en service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDI - Saint-Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lambersart

Externalisation de la paie des agents et des élus de la Commune et du CCAS de Lambersart

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS