Sanofi, crédit impôt compétitivité, Rafale au Qatar : la revue de presse de l'industrie

Elodie Vallerey

Publié le

Les réactions à l'éviction soudaine du directeur général de Sanofi, le "grand détournement" par le patronat du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi, la vente espérée d'une trentaine d'avions de combat Rafale au Qatar... Voici les titres qui marquent l'actualité ce jeudi 30 octobre.

sanofi évince son directeur général

Un "règlement de comptes à la française", analyse l'éditorial du jour dans Le Monde pour évoquer l'éviction du directeur général du groupe pharmaceutique, Chris Viehbacher, le 29 octobre. Les Echos décryptent en une "les raisons d'un divorce au sommet", et notamment un "management trop solitaire". 

"En dépit d'un solide bilan, le dirigeant germano-canadien a été évincé (...) Des relations conflictuelles avec Serge Weinberg, le président du conseil d'administration, expliquent ce départ brutal", analyse Le Figaro.

 

 

 

crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi : le "pactole patronal"

En une de L'Humanité ce matin, on retrouve une charge contre le "grand détournement", par les dirigeants d'entreprise, du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (Cice). "Dividendes supplémentaires, travaux somptuaires, licenciements... ou comment le Cice est un nouveau pactole patronal", tance le journal. "Quelle efficacité économique et sociale ?", s'interroge-t-il : "au vu des premiers éléments de bilan, tirés de quelques exemples de branches ou d'entreprises, l'interrogation se fait de plus en plus inquiète".

 

le rafale prêt à atterrir au qatar ?

Selon des informations du site internet de La Tribune, qui cite plusieurs sources concordantes ce 30 octobre, "une délégation qatarie de très haut niveau est actuellement en France pour négocier un contrat Rafale avec Dassault Aviation. Elle devrait rester trois semaines à Paris pour tenter de conclure un contrat portant sur l'achat de 36 Rafale". Après l'échec au Brésil et les négociations avec l'Inde qui tardent à aboutir, Dassault pourrait surprendre en concluant cette vente. 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte