Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Sanofi cède son centre de R&D de Toulouse à Evotec

, , , ,

Publié le

Le groupe pharmaceutique Sanofi vient de signer avec la société Evotec l’accord définitif d’un "partenariat stratégique" qui prévoit la cession de son centre de R&D de Toulouse (Haute-Garonne) à la firme allemande.

Sanofi cède son centre de R&D de Toulouse à Evotec
Sanofi
© DR

Le projet avait été annoncé dès le mois de décembre 2014, à l'occasion d'un comité central d'entreprise. L’accord définitif vient d’être signé. Il prévoit notamment la cession par Sanofi à l’allemand Evotec des activités des plateformes de R&D du site toulousain (Haute-Garonne) du groupe pharmaceutique et le transfert dans ce cadre des salariés affectés à ces activités, soit 208 personnes. Les fonctions support, qui concernent 38 salariés, demeureront quant à elles dans le giron du groupe Sanofi. Cet accord deviendra effectif le 31 mars.

Spécialisée dans la recherche et le développement de principes actifs pour l’industrie du médicament, dans le cadre de partenariats avec des leaders pharmaceutiques et biotechnologiques, la société allemande renforce ainsi ses moyens de R&D et se dote d’une implantation en France, au cœur de l’Oncopole de Toulouse, avec pour ambition de développer de nouveaux partenariats, notamment avec Sanofi, avec lequel vont être conduits des nouveaux projets en co-développement, notamment dans les domaines de l’oncologie. L’accord entre les deux groupes comprend également la mise à disposition par Sanofi de la chimiothèque développée sur son site toulousain, l’une des plus importantes d’Europe.

Un bioparc en lien avec l’éco système local

Dans le cadre de sa réorganisation, le groupe Sanofi a fait le choix, dès 2012, de concentrer ses équipes de recherche autour de ses sites de Lyon (Rhône), Paris, Montpellier (Hérault) et Strasbourg (Bas-Rhin), décidant dans la foulée d’accompagner son site de Toulouse dans une nouvelle mutation, pour en faire un bioparc de renommée internationale, avec lequel il compte garder des liens étroits, via des partenariats et des projets de recherche pluriannuels, et en assurant la gestion du site.

Evotec devient ainsi le principal locataire de ce nouveau bioparc, en occupant à lui seul près de la moitié des 54 000 mètres carrés concernés. Ces surfaces, qui comptent à la fois des bureaux, des laboratoires, un centre de conférences et des surfaces techniques diverses, accueillent déjà par ailleurs cinq premières startups (pour moins d’une douzaine d’emplois), dont une société de biotech, des sociétés de conseil et un éditeur de logiciels scientifiques. Au total, ce sont donc à peine 250 emplois (en additionnant les effectifs supports, les premières startups et les effectifs transférés chez Evotec) qui seront maintenus sur le site toulousain, qui occupait plus de 650 emplois à l’été 2012. "Un site initialement conçu pour accueillir un millier de personnes", tient à rappeler Pascale Legoux, déléguée syndicale CFDT.

Sanofi s’engage à hauteur de 250 millions d’euros

Si le projet de reprise par Evotec prévoit un engagement pour la firme de maintien de l’emploi sur le site d’ici 2019, il implique également pour Sanofi, selon les termes du communiqué officiel du groupe, "un engagement de l’ordre de 250 millions d’euros sur cette même période de 5 ans, dédié à la mise en place d’un programme pluriannuel de recherche avec, entre autres projets, la création d’un fond de soutien dédié au développement de collaborations scientifiques avec les acteurs académiques en France". "Une bonne nouvelle pour Toulouse et pour le site de l’Oncopole", s’est notamment  félicité le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole.

Marina Angel

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus