Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Sanofi-Aventis sous la pression des génériques sur le marché américain

Publié le

Aux Etats-Unis, le numéro 1 français de la pharma voit les génériques de l’Eloxatine réautorisés et le brevet du Plavix réexaminé.

Sanofi-Aventis sous la pression des génériques sur le marché américain © Gérard Uféras / Rapho

Copies de l’Eloxatine de nouveau autorisées. La cour d’appel du district de Columbia a réaccordé les autorisations de mise sur le marché aux génériques de l’Eloxatine, médicament anticancéreux de Sanofi-Aventis. « L'ordonnance de suspension du 13 août de la cour d'appel du district de Columbia a été dissoute le 18 août », a indiqué à Reuters un porte-parole du laboratoire français. Si le recours de Sanofi contre la décision (début août) de la Food and Drug Administration (FDA) de permettre la commercialisation de ces génériques a été rejeté, l’affaire sera jugée sur le fond à partir de septembre par la cour d’appel du New Jersey. Les laboratoires concernés sont : l’Israélien Teva, l’Indien Sun Pharmaceutical et l’Américain Hospira. Ce dernier a déjà fait savoir qu’il reprenait les livraisons. Utilisé dans le traitement des cancers du colon et colorectaux, l’Eloxatine représentait en 2008 le cinquième médicament du groupe, avec 1,348 milliard d’euros de chiffre d’affaires, réalisé à 70 % aux Etats-Unis. L’administration Obama a annoncé qu’elle favoriserait l’offre de génériques.

Le brevet du Plavix réexaminé. A la demande du génériqueur canadien Apotex, l’office américain des marques et des brevets (USPTO) va de nouveau examiner le brevet de l’anticoagulant de Sanofi-Aventis et de Bristol-Myers Squibb (BMS). Pour autant, les deux laboratoires affichent leur confiance dans la solidité du brevet. Après des années de litige, ils avaient gagné en décembre 2008 le procès en appel contre Apotex. La justice américaine avait alors confirmé la protection du Plavix sur son territoire jusqu’en novembre 2011. Les deux partenaires tentent d’ailleurs d’obtenir une prolongation de six mois pour mener de nouvelles études pédiatriques. Deuxième médicament de Sanofi, le Plavix a généré 2,6 milliards d’euros de ventes en 2008.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle