Sanofi-Aventis : fin de la production chimique à Vitry

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

D'une pierre deux coups. En annonçant cette semaine la transformation de son site de chimie en usine de biotechnologies, le groupe pharmaceutique français évacue le problème de ses effluents du site de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), dont la non-conformité avait été épinglée en juin 2007. Mais en plus, il gère les changements de techniques de production, avec une baisse des médicaments chimiques classiques et la montée en puissance des médicaments issus des biotechnologies. La France, jusque-là épargnée, voit ses premières suppressions d'emploi. Sanofi-Aventis ne pourra sans doute pas s'arrêter là.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte