Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Sanofi "aussi prêt que possible" pour le Brexit

, , , ,

Publié le , mis à jour le 31/01/2019 À 11H45

Pour éviter une pénurie de médicaments en Grande-Bretagne, Sanofi augmente ses stocks disponibles en vue du Brexit. Le groupe pharmaceutique français se dit "aussi prêt que possible".

Sanofi aussi prêt que possible pour le Brexit
Pour éviter une pénurie de médicaments en Grande-Bretagne, Sanofi augmente ses stocks disponibles en vue du Brexit.
© Sanofi-Aventis

Sanofi a quasiment achevé ses préparatifs en vue du Brexit et devrait pouvoir éviter une pénurie de médicaments en Grande-Bretagne après avoir augmenté ses stocks disponibles, a déclaré à Reuters le président des activités britanniques du groupe français.

"Il nous reste quelques détails à régler mais nos stocks atteindront les niveaux voulus d'ici fin février", a dit Hugo Fry, ajoutant que Sanofi était "aussi prêt que possible".

Sanofi veut assez de stocks pour tenir 16 semaines

Sanofi va constituer pour l'ensemble de ses traitements, qui vont de vaccins à des médicaments à base d'insuline, des stocks permettant de tenir en moyenne 16 semaines, a-t-il précisé.

La Grande-Bretagne doit quitter l'Union européenne le 29 mars mais les conditions de cette sortie restent floues après le rejet par les députés britanniques d'un accord conclu avec Bruxelles.

Avec Reuters (Matthias Blamont; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle