L'Usine Santé

Sanofi annonce un plan de départs volontaires pour 200 de ses commerciaux

, , , ,

Publié le , mis à jour le 29/10/2014 À 10H56

Sanofi France souhaite se séparer de 200 salariés de sa filiale commerciale via un plan de départs volontaires, qui devrait être mis en œuvre d'ici fin 2016. Le laboratoire pharmaceutique pourrait créer en parallèle 50 nouveaux postes. 

Sanofi annonce un plan de départs volontaires pour 200 de ses commerciaux © Emmanuel VIVENOT

Sanofi France, filiale hexagonale du groupe Sanofi-Aventis, veut se séparer de 10% des effectifs de sa branche commerciale qui compte 2 100 employés. Elle va mettre en œuvre un plan de départs volontaires qui devrait concerner 200 salariés de l'entreprise d'ici 2016, ont révélé le 2 octobre des sources syndicales.

Christian Lajoux quitte le navire

Le président de Sanofi France, Christian Lajoux, quittera le laboratoire pharmaceutique à la fin de l'année 2014. Il avait passé 21 ans dans l'entreprise. Elle n'a pas encore communiqué le nom de son successeur. 

 

Sanofi France souhaite notamment qu'une partie de ses visiteurs médicaux, qui vont chez les médecins et les pharmaciens pour les inciter à prescrire et à vendre des produits fabriqués par le laboratoire, quittent la société. Elle devrait en parallèle créer 50 nouveaux postes.

Aucun départ contraint

"L'entreprise vise 200 départs d'ici fin 2016, en plus des postes déjà vacants. La direction appelle ça un plan de départs volontaires mais c'est un plan social", explique un représentant syndical, cité par l'AFP. Le "projet d'évolution de l'organisation à l'horizon 2017" de la filiale se déroulera "sur la seule base du volontariat et sans aucun départ ni mobilité contrainte", a indiqué la direction à l'agence française, sans vouloir préciser le nombre de personnes concernées.

Le projet a été dévoilé aux membres du comité d'entreprise fin septembre. Les discutions avec les organisations syndicales démarreront la semaine prochaine. Elles viseront en particulier à décider des mesures d'accompagnement des salariés qui seront mises en place.

Ce n'est pas la seule réorganisation qu'essaye actuellement de conduire Sanofi-Aventis. Le laboratoire avait signé en janvier avec les syndicats majoritaires un autre plan de restructuration, qui concernait cette fois ci ses activités R&D en France. Il a été annulé par la justice début octobre à cause d'un détail administratif.

Lélia de Matharel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte