Samsung, un modèle à suivre pour l'industrie

Si Samsung est devenu le numéro 1 de la téléphonie mobile, c'est beaucoup grâce à ses usines.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Samsung, un modèle à suivre pour l'industrie

Le roi, désormais, c’est Samsung. Nokia a reconnu sa défaite et adoubé officiellement le coréen comme nouveau souverain des téléphones mobiles. Les armées de portables robustes et à bas prix du finlandais n’auront finalement pas résisté aux assauts des smartphones design et branchés du chaebol. Comme pour mieux fêter ce titre, le groupe vient d’annoncer des résultats records pour le premier trimestre, notamment dans son activité télécoms où il réalise une marge record de plus de 18 % ! On est loin des 35 % de marge de l’iPhone d’Apple mais quand même, cela reste une belle performance…

Une performance d’autant plus remarquable que, contrairement à Apple qui a entièrement externalisé sa fabrication, Samsung demeure un industriel. Plus de 200 usines (zéro pour Apple, des dizaines de centres R&D, 350 000 salariés (contre 60 000 pour la pomme), 220 milliards de dollars de chiffre d’affaires (contre 100 milliards)… Le coréen aime visiblement inventer de nouveaux produits mais surtout les fabriquer, les assembler… D’ailleurs, s’il est souvent en retard en termes d’usages sur Apple, il ne se fait jamais distancer. Sa puissance en R&D, sa force de frappe en industrialisation et sa maîtrise des technologies (les écrans tactiles d’Apple c’est lui) lui permettent de rattraper très rapidement le Californien… Récemment, il a même réussi à le devancer en lançant une sorte de téléphone-tablette -à moins que ce ne soit une tab-phone-, le Galaxy Note qui se vend comme des petits pains.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Quand d’autres voient dans les usines, un boulet, Samsung en fait une force. Preuve que le coréen soigne particulièrement son outil industriel, lorsqu’il présente ses plans d’investissements en R&D, il précise toujours les sommes qu’il investira en industrialisation. Comme le soulignait Marc Giget dans une conférence donnée pour le pôle Cap Digital, quand Samsung investit 5 milliards de dollars en R&D, il met 20 milliards dans ses usines. Le message de Samsung est clair : s’il n’y a pas d’usine sans innovation, il n’y a pas non plus d’innovation sans usine. C’est la leçon du nouveau roi de la téléphonie mobile et c’est plutôt une bonne nouvelle pour l’industrie, non ?

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS