Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Samsung se tourne vers LG pour pallier l’arrêt de fourniture d’écrans LCD par Sharp

Ridha Loukil , , ,

Publié le

Sous la pression de Foxconn, le groupe japonais Sharp va cesser la fourniture d’écrans LCD de télévision à Samsung en 2017. Un revirement qui contraint le géant coréen de l’électronique à se tourner vers son compatriote et rival LG. Mais pas sûr que les négociations aboutissent.

Samsung se tourne vers LG pour pallier l’arrêt de fourniture d’écrans LCD par Sharp © Samsung

Les entreprises citées

Samsung Electronics est dans le pétrin. Le géant coréen de l’électronique cherche désespérément une nouvelle source d’approvisionnement en écrans LCD de télévision. Car Sharp va cesser ses fournitures en 2017. Le groupe japonais d’électronique justifie sa décision par une mésentente sur les prix. Mais il faut voir dans ce revirement la main de Foxconn.

Relations Samsung-Sharp tendues

Depuis la prise de contrôle de 66% du capital de Sharp en août 2016 par le géant taïwanais de la sous-traitance électronique, les relations avec Samsung Electronics sont extrêmement tendues. Le géant coréen a tenté de contrecarrer les manœuvres de prise de contrôle de Foxconn en proposant au groupe japonais d’investir massivement dans son activité emblématique d’écrans LCD. Mais il a conditionné son aide à la sortie du géant taïwanais, propriétaire à 37,6% de l’usine d’écrans LCD de Sharp à Sakai, au Japon, considérée jusqu’à ce jour comme la plus avancée au monde.

Sous la direction de Foxconn, Sharp tente de revenir dans la télévision en Europe et en Amérique du Nord après avoir abandonné sa marque sur ces deux marchés au profit respectivement du slovaque UMC et du chinois Hisense. Dans cette stratégie de reconquête, il va se confronter à un obstacle majeur : Samsung Electronics qui domine la télévision avec près de 25% du marché mondial en volume. En arrêtant de lui fournir ses écrans LCD, il a choisi de se poser en concurrent et plus en partenaire.

Samsung pris au dépourvu

Pris au dépourvu, Samsung Electronics doit trouver rapidement un fournisseur de remplacement. Depuis 2012, le groupe coréen fait de Sharp son deuxième fournisseur stratégique d’écrans LCD de télévision, après sa source interne d’approvisionnement, Samsung Display. Et pour sécuriser cette source extérieure d'approvisionnement, il est allé jusqu’à prendre 3% du capital du groupe japonais. Une participation cédée en octobre 2016 pour financer le rappel de son dernier smartphone vedette, le Galaxy Note 7, finalement retiré de marché à cause d’un problème persistant de batterie.

Certes, Samsung Electronics peut compenser la perte de Sharp par l’accroissement de ses commandes auprès de ses autres fournisseurs extérieurs d’écrans LCD, comme le taïwanais AU Optronics ou le chinois BOE Technology. Mais il ne peut subvenir à tous ses besoins en tailles et performances. Il est contraint de se tourner vers LG Display, la société sœur spécialisée dans les écrans plats de son rival de toujours : LG Electronics, qui cherche à le supplanter dans la télévision d’ici 2020 en jouant à fond la carte de la technologie Oled, alors qu'il est aujourd'hui numéro deux avec près de 15% du marché mondial en volume.

Le gouvernement coréen à la rescousse?

Pas sûr que les négociations aboutissent. A l’exception des semiconducteurs, les deux frères ennemis coréens de l'électronique se battent sur tous les fronts : écrans plats, batteries, modules électroniques, télévision, électroménager, mobiles, etc. Avec deux cultures opposées : la technologie pour LG contre le marketing pour Samsung. Seul le gouvernement coréen, très impliqué dans le développement des deux groupes, pourrait rapprocher les deux parties.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle