Samsung se dit "insulté" par les accusations de copie d'Apple

Le procès fleuve qui oppose les deux géants Apple et Samsung se poursuit en Californie. Les arguments font rage des deux côtés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Samsung se dit

Lundi 6 août, pour l'entame de la deuxième semaine du procès fleuve entre les deux constructeurs, c'est le directeur de la stratégie de Samsung qui était appelé à la barre pour témoigner.

"Ce que nous voudrions c'est juste concourir sur le marché", a martelé Justin Denison lors du procès, qui a entamé sa deuxième semaine dans un tribunal fédéral à San José, en Californie, comme le rapporte l'AFP. "Nous continuons seulement à essayer de livrer les produits dernier cri (...) au plus grand nombre possible de consommateurs", a-t-il ajouté. Il a également jugé "très insultant" qu'Apple l'accuse de simplement dupliquer les fonctionnalités de l'iPad et iPhone dans ses propres tablettes et téléphones.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Justin Denison a notamment fourni à la cour un e-mail interne de Samsung, qui éclaire sur la "crise du design" qui fait rage depuis plusieurs années dans le secteur de la téléphonie mobile. "Pendant tout ce temps nous prêtions attention à Nokia", écrivait un designer de Samsung dans ce message. "Et pourtant, quand on compare notre interface utilisateur avec l'inattendu concurrent iPhone d'Apple, c'est la différence entre le ciel et la terre - c'est vraiment une crise de design", se lamentait-il, comme le rapporte l'AFP.

Une panoplie d'experts

Le design des appareils Apple et Samsung est le véritable enjeu du procès. Un expert en design mandaté par Apple, Peter Bressler, a témoigné en faveur du constructeur américain, arguant que les appareils de la marque coréenne avaient un "look" globalement similaire (à ceux d'Apple) en dépit de "variations mineures".

D'après l'AFP, Apple a prévu de faire témoigner encore d'autres experts lors de ce procès qui doit durer jusqu'à la fin août.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS