Electronique

Samsung pourrait investir 22 milliards de dollars dans les semiconducteurs en 2017

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

La data Selon IC Insights, les investissements industriels de Samsung Electronics dans les puces électroniques pourraient grimper à 22 milliards de dollars en 2017. De quoi porter l’effort de l’ensemble de l’industrie microélectronique à un record de 85,4 milliards de dollars la même année, un bond de 27% par rapport à 2016.

Samsung pourrait investir 22 milliards de dollars dans les semiconducteurs en 2017 © Samsung

Grand boom des investissements industriels dans les puces électroniques. Selon IC Insights, ils s’élèvent à 42,5 milliards de dollars dans le monde au premier semestre 2017, contre 28,7 milliards de dollars au premier semestre 2016. Et sur l’ensemble de l’année 2017, le montant pourrait atteindre 85,4 milliards de dollars, un record historique en bond de 27% par rapport à 2016.

Trimplement des investissements de Samsung

Le moteur de cette explosion réside dans Samsung Electronics. Alors qu’il dispute au groupe américain Intel la place de numéro un mondial dans les semiconducteurs en 2017, le géant coréen de l’électronique a englouti 11 milliards de dollars au premier semestre 2017, trois fois plus qu’au premier semestre 2016 et presque autant que son effort sur l’ensemble de l’année 2016. Intel arrive  loin derrière avec un investissement de 4,7 milliards de dollars, suivi par le taiwanais TSMC, premier fondeur mondial de semiconducteurs, avec 3,2 milliards de dollars.

L’investissement de Samsung Electronics prévu au second semestre 2017 dans la microélectronique n’est pas encore connu. Sur l’ensemble de l’année 2017, IC Insights table sur un montant compris entre 15 et 22 milliards de dollars, près du double du budget prévu par Intel (12 milliards de dollars) ou par TSMC (10 milliards de dollars).

Boom des mémoires Dram et flash

Le groupe coréen est porté par le boom exceptionnel des mémoires Dram et flash NAND. Deux domaines dont il est leader mondial avec respectivement 44,8% et 35,6% du marché au deuxième trimestre 2017 selon TrendForce. Pour conserver sa domination, il investit dans l’expansion de ses capacités de production sur son nouveau site industriel de Pyeongtaek, en Corée du Sud, mais aussi à Xi’an, en Chine, où il prévoit de dépenser 7 milliards de dollars dans 3 ans, dont 2,3 milliards de dollars en 2017.

L'effort de Samsung Electronics bénéficie également à son activité de fabrication de circuits intégrés logiques, comme les processeurs d’application pour mobiles. Une usine est en cours de construction sur le site Hwaseong, en Corée du Sud. Elle sera dédiée en partie à ses services de fonderie de semiconducteurs, c’est-à-dire de fabrication de puces en sous-traitance. Objectif? Devenir le numéro deux mondial dans ce domaine avec 25% du marché en 2020, alors qu'il n'est aujourd'hui que quatrième avec, selon les estimations de L'Usine Nouvelle, 7% du marché, derrière TSMC (55%), GlobalFoundries (10%) et UMC (8%).

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte