Samsung joue avec le feu en investissant à mort dans les puces électroniques

Selon IC Insights, les investissements industriels de Samsung Electronics dans les puces électroniques devraient atteindre un record de 26 milliards de dollars en 2017. Un effort exceptionnel qui vise à casser les prix et barrer la route aux entrants chinois sur le marché des mémoires. Une stratégie à double tranchant.

Partager
Samsung joue avec le feu en investissant à mort dans les puces électroniques

Samsung Electronics ne cesse de revoir à la hausse ses investissements industriels dans les puces électroniques. Selon IC Insights, le géant coréen de l’électronique aura englouti un record de 26 milliards de dollars en 2017, soit 28,6% des investissements de l’ensemble de l’industrie microélectronique alors qu’il ne représente que 16% du marché.

Dépenses sans précédent de Samsung

C’est plus de deux fois le montant de 11,3 milliards de dollars qu’il a consacré en 2016. Rien qu’au quatrième trimestre 2017, son effort atteint 8,6 milliards de dollars, le tiers de celui de toute l’industrie des puces électroniques dans le monde. "Le saut attendu cette année est tout simplement incroyable, commente Bill McClean, président d’IC Insights, dans le communiqué du cabinet d'études de marché. Au cours de mes 37 années de suivi de l'industrie microélectronique, je n'ai jamais vu une montée aussi agressive de dépenses d’investissement dans les semiconducteurs. L'ampleur des dépenses de Samsung cette année est sans précédent dans l'histoire de cette industrie !" De quoi faire bondir les investissements de l'ensemble de l'industrie des semiconducteurs de 35% à près de 91 milliards de dollars en 2017.

Sur l’ensemble de l’effort de Samsung Electronics, 14 milliards de dollars vont à ses mémoires flash NAND 3D, notamment à l’expansion de la capacité de production du site industriel à Pyeongtaek. Les mémoires Dram bénéficient d’un montant de 7 milliards de dollars à la fois pour la migration vers des technologies plus miniaturisées et l’expansion des capacités de production. Les 5 milliards de dollars restants sont alloués à l’activité de fonderie de semiconducteurs, c’est-à-dire des services de fabrication de puces électroniques en sous-traitance.

Vers une surcapacité sur le marché

Cet effort sans précédent a des chances de créer une longue période de surcapacité. D’autant que d’autres fabricants de puces mémoires comme SK Hynix, Micron Technology, Toshiba ou Intel, sont, eux aussi, engagés dans l’expansion de leurs capacités de production. Samsung Electronics est-il en train de jouer avec le feu ? IC Insights le voit jouer un coup Poker de nature à provoquer une chute des prix. Objectif: empêcher à tout prix les prétendants chinois d’entrer sur le marché des mémoires comme Yangtze River Storage Technology, Fujian Jinhua Integrated Circuit ou GigaDevice prévoient de le faire en 2018. Une stratégie très risquée. Car en tant que leader du marché avec près de 37% du marché mondial des mémoires flash et 46% de celui des mémoires Dram selon TrendForce, il serait le plus pénalisé par l'effondrement des prix.

La Chine devient la hantise de Samsung Electronics. Le management du géant coréen, conforté par la vision du ministère de l’industrie à Séoul, y voit la principale menace, non seulement dans le télévision, l’électroménager ou les mobiles, où les constructeurs chinois lui taillent des croupières, mais aussi dans les puces mémoires. Or ces puces, qui représentent 80% de ses revenus dans les semiconducteurs, sont devenus sa principale vache-à-lait.

0 Commentaire

Samsung joue avec le feu en investissant à mort dans les puces électroniques

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS