Samsung investira 16 milliards d'euros en Corée dans les écrans et les puces

par Se Young Lee et Joyce Lee
Samsung investira 16 milliards d'euros en Corée dans les écrans et les puces
Samsung Electronics a annoncé mardi un plan d'investissements d'au moins 21.400 milliards de wons (16,36 milliards d'euros) en Corée du Sud afin de creuser encore plus l'écart avec ses concurrents dans les puces et les écrans de nouvelle génération pour smartphones. /Photo d'archives/REUTERS/Jo Yong-Hak

Séoul (Reuters) - Samsung Electronics a annoncé mardi un plan d'investissements d'au moins 21.400 milliards de wons (16,36 milliards d'euros) en Corée du Sud afin de creuser encore plus l'écart avec ses concurrents dans les puces et les écrans de nouvelle génération pour smartphones.

Le premier fabricant mondial de mémoires flash par le chiffre d'affaires prévoit ainsi de dépenser 14.400 milliards de wons d'ici 2021 pour sa nouvelle usine de puces NAND située à Pyeongtaek, dans le sud du pays.

Il investira également 6.000 milliards de wons dans une nouvelle chaîne de production de semi-conducteurs à Hwaseong (centre-ouest de la Corée du Sud) pour laquelle aucune date ni produit n'ont été communiqués.

Face à la demande croissante pour des puces dédiées au stockage des données, Samsung va aussi investir en Chine en ajoutant notamment une ligne de production à son usine NAND située dans la ville de Xi'an, située dans le centre du pays. Ni le montant ni le calendrier de cet investissement n'ont été précisés.

Le groupe sud-coréen et d'autres fabricants de puces mémoire s'attendent pour la plupart à publier un bénéfice record en 2017 car une pénurie persistante conjuguée à une demande pour plus de capacités dans les smartphones et les serveurs tirent les prix vers le haut.

Des sources et les analystes du secteur ont noté que la pénurie concernait surtout les puces NAND en raison de l'adoption croissante par les clients de produits de stockage haut de gamme.

Certains analystes estiment que les technologies de production de Samsung disposent d'au moins une année d'avance sur celles des concurrents comme le japonais Toshiba et le sud-coréen SK Hynix.

Le géant sud-coréen de l'électronique investit traditionnellement plus de 10 milliards de dollars dans les semi-conducteurs chaque année, ce qui lui a permis d'acquérir une position dominante, et selon les analystes, les derniers investissements en date visent à distancer encore un peu plus les concurrents.

PÉNURIE DES PUCES NAND

Malgré les dizaines de milliards de dollars investis ces dernières années par Samsung, Toshiba et SK Hynix, des analystes et des sources du secteur s'attendent à une poursuite de la pénurie des puces NAND au moins tout au long de cette année, car les nouvelles usines ne seront pas pleinement opérationnelles avant l'an prochain.

Certains analystes estiment que l'augmentation des capacités pourrait déboucher sur une légère surproduction au début 2018, mais ils jugent peu probables des baisses de prix car la demande dans les smartphones, dans les serveurs haut de gamme destinés au "cloud" (informatique dématérialisée) et dans la réalité virtuelle continuera de croître.

"Je pense que les conditions du marché NAND continueront à favoriser les fournisseurs jusqu'en 2020", a déclaré Greg Roh, analyste chez HMC Investment, ajoutant que des problèmes liés à une offre excédentaire seront temporaires et saisonniers.

L'annonce du plan d'investissement de Samsung survient au moment où le nouveau président sud-coréen, Moon Jae-in, a appelé les entreprises locales à créer davantage d'emplois et à redynamiser l'économie du pays.

Samsung a déclaré que ses investissements en Corée du Sud pourraient créer jusqu'à 440.000 emplois d'ici 2021 et contribueraient à stimuler l'économie.

En Chine, certaines entreprises sud-coréennes ont subi une baisse des ventes ou ont été forcées de réduire leurs opérations du fait de mesures de représailles prises par Pékin à la suite du déploiement d'un système de défense antimissile américain à l'extérieur de Séoul, mais des fabricants de composants tels que Samsung n'ont pas encore été touchés.

Les fabricants chinois de smartphones figurent parmi les principaux clients des producteurs de puces et d'écrans, dont la plupart viennent de Samsung.

Selon le cabinet d'études TrendForce, Samsung est un acteur incontournable pour les fabricants d'électronique car rien que sur la période janvier-mars, il a généré 40,4% de son chiffre d'affaires mondial dans les puces mémoire.

La Chine essaie de développer ses propres producteurs de puces de mémoire, mais cela devrait prendre plusieurs années avant qu'ils ne puissent rivaliser avec les fabricants actuels.

Le groupe sud-coréen a par ailleurs annoncé que sa division Samsung Display prévoyait d'investir environ 1.000 milliards de wons dans une nouvelle usine en Corée du Sud dédiée à la fabrication d'écrans OLED (diode électroluminescente organique).

A la Bourse de Séoul, le titre Samsung Electronics a clôturé sur un repli de 0,47%, faisant un peu mieux qu'un indice Kospi qui a perdu 0,58% en réaction à nouveau tir de missile nord-coréen.

(Avec Cynthia Kim; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - D'ANTIN RESIDENCES

Audit énergétique décret tertiaire

DATE DE REPONSE 17/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS