Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Samsung dans le tourbillon de la justice

,

Publié le

Samsung dans le tourbillon de la justice
Ridha Loukil

Après près d’un an d’emprisonnement pour corruption, Lee Jae-yong, héritier et dirigeant effectif de Samsung, vient d’être libéré. Mais le premier Chaebol coréen, qui emploie 500 000 personnes dans le monde et affiche plus de 340 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2017, n’en a pas fini avec la justice. Le père, Lee Kun-hee – le président impotent du groupe, alité depuis sa crise cardiaque en 2014 –, est à son tour suspecté d’évasion fiscale et de détournement de fonds. De quoi maintenir l’état de léthargie dans lequel le groupe est plongé depuis trois ans. Ce scandale éclate à un moment critique pour Samsung Electronics, le vaisseau amiral du conglomérat qui dégage les deux tiers de ses revenus et l’essentiel de ses bénéfices. Selon l’aveu de son PDG, Kwon Oh-hyun, l’entreprise traverse une crise sans précédent qui le pousse à la démission. Paradoxal alors qu’elle affiche des résultats records pour 2017 qui en font l’entreprise la plus rentable au monde, avec son concurrent Apple. Samsung Electronics souffre de structures de fonctionnement trop rigides – presque militaires –, qui ne favorisent pas la transparence et le contrôle. D’où les scandales à répétition de corruption ou d’évasion fiscale qui éclaboussent l’entreprise. Et la famille Lee ne semble pas prompte à engager des réformes de structure de peur de perdre le contrôle du groupe alors qu’elle ne détient qu’une infime part du capital. Plus inquiétant, Samsung Electronics peine à se transformer en fournisseur de logiciels et services, à l’instar d’Apple, afin de sortir du piège des matériels « commodités », le terrain de prédilection des constructeurs chinois. Sans oublier que le groupe dépend plus que jamais des puces mémoires dont l’implosion de la bulle risquerait de le ruiner.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle