Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Samsung construit son usine la plus avancée de puces électroniques de 6 milliards de dollars

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Le géant coréen de l’électronique Samsung Electronics donne le coup d’envoi à la construction de son usine la plus avancée de puces électroniques. Elle sera dédiée à la production de circuits avec la technologie de lithographie nec plus ultra. L’investissement atteint 6 milliards de dollars. La mise en service est attendue en 2020.

Samsung construit son usine la plus avancée de puces électroniques de 6 milliards de dollars
Site industriel en Corée du Sud où Samsung Electronics construit sa prochaine usine de puces
© Samsung

Encore un investissement industriel majeur dans les puces de Samsung Electronics. Le géant coréen de l’électronique, numéro un mondial des semiconducteurs en 2017, a donné d’envoi à la construction d’une nouvelle usine de puces électroniques sur le site de Hwaseong, en Corée du Sud, lors d’une cérémonie le 23 février. A sa mise en service, cette usine sera la plus avancée du groupe. L’investissement atteint 6 milliards de dollars.

Course avec TSMC

Samsung Electronics ne précise pas quelle génération de puces électroniques sera fabriquée dans cette usine. Mais il est probable qu’elle sera dédiée à la production de la génération des puces de 5 nanomètres. Le groupe rejoint donc le taiwanais TSMC dans la course à cette génération attendue sur le marché en 2020. TSMC a déjà donné le premier coup de pioche, en janvier 2018, d’une usine dédiée à cette génération de circuits pour un investissement d’un peu plus de 17 milliards de dollars.

Le groupe de Séoul entend faire de sa prochaine usine le centre d’excellence en lithographie aux ultraviolets profonds, la technologie nec plus ultra de création des motifs des circuits qu’il vient de mettre en œuvre, le premier au monde, pour son procédé actuel le plus avancé de fabrication de 7 nanomètres. TSMC prévoit de passer à cette technologie de lithographie en 2019 pour la version améliorée de son procédé de fabrication de 7 nanomètres.

Intel de plus en plus distancé

En 2017, Samsung Electronics a investi la bagatelle de 24,5 milliards de dollars dans son activité de semiconducteurs, soit plus de deux fois plus que les deux autres plus gros investisseurs dans le monde, TSMC et Intel. Le groupe de Séoul prévoit d’investir moins en 2018 mais entend garder le tempo dans un double objectif : rester à la pointe dans les technologies de production de puces électroniques et développer son activité dans les services de fonderie de semiconducteurs, c’est-à-dire de fabrication de circuits en sous-traitance, où il reste très en retard sur TSMC.

Depuis quelques années, la course de la loi de Moore se joue entre seulement quatre géants de l’industrie des semiconducteurs : Samsung Electronics, TSMC, Intel et GlobalFoundries. Intel, jadis référence absolue dans les technologies de production, se fait de plus distancer par Samsung Electronics et TSMC. Il n’a à ce jour aucun projet d’usine pour la génération de puces de 5 nanomètres. Tout comme GlobalFoundries.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle