Samsung confronté au risque d’un nouveau fiasco avec son assistant virtuel Bixby

Alors que Samsung Electronics se prépare à commercialiser son Galaxy S8 aux Etats-Unis et en Corée du Sud,  le géant coréen de l’électronique reporte l’introduction de son assistant virtuel Bixby en anglais. Un retard qui risque de le mener à un nouveau fiasco après celui de son Galaxy Note 7.

Partager
Samsung confronté au risque d’un nouveau fiasco avec son assistant virtuel Bixby
Logo de Bixby, l'assistant virtuel de Samsung

Samsung Electronics se dirige-t-il vers un nouveau fiasco ? Alors que le géant coréen de l’électronique se prépare à commercialiser le 21 avril 2017 son Galaxy S8, en Corée du Sud et aux Etats-Unis, son assistant virtuel Bixby, qui constitue l’innovation clé de son nouveau smartphone vedette, n’est pas prêt. Il ne sera disponible qu’en langue coréenne. La version parlant anglais est reportée au plus tôt à la fin du printemps 2017. Un retard qui témoigne de ses difficultés à maitriser les technologies d’intelligence artificielle et qui risque de ternir à nouveau son image.

Club fermé des assistants virtuels

Lancé en grandes pompes le 29 mars 2017 à New York et Londres, le Galaxy S8 revêt des enjeux considérables. Samsung Electronics mise sur ce lancement pour effacer le fiasco du Galaxy Note 7, retiré en octobre 2016 du marché à cause d’un problème d’incendie de la batterie. Avec son assistant virtuel Bixby, il espère rejoindre le club fermé des géants d’internet maitrisant les interfaces vocales comme Apple (avec son Siri), Google (avec son Google Assistant), Microsoft (avec son Cortana) ou Amazon (avec son Alexa).

Samsung Electronics a besoin de plus de temps pour perfectionner la version anglaise de son assistant, afin d’éviter une déception des utilisateurs qui s’en détourneraient alors en faveur de Google Assistant embarqué d’office dans la dernière version d’Android, le système d’exploitation de Google. Mais en reportant son lancement, il affiche au grand jour ses faiblesses.

Samsung à traine dans les interfaces vocales

Selon une analyse d’Edison Investment Research, publiée sur le blog boursier Seeking Alpha, l’incident révèle le retard de Samsung Electronics dans le développement de services à base d’intelligence artificielle. « Edison Investment Research a identifié trois étapes de reconnaissance vocale dont la première, de loin la plus simple, est la conversion précise de la voix en texte, lit-on. Presque tout le monde, y compris Facebook, a pratiquement franchi cet obstacle. Mais pas Bixby semble-t-il ».

Samsung Electronics risque de s’enfermer dans le dilemme de la poule et de l’ouf. « Pour s’améliorer, Bixby a besoin de données, écrit l’analyste d’Edison Investment Research. Mais s’il n’est pas assez bon, personne ne va utiliser, ce qui le privera des données dont il a besoin pour se perfectionner. Les utilisateurs tenteront Bixby une ou deux fois puis l’abandonneront rapidement au profit d'autres assistants numériques comme Google Assistant. »

Problème de communication

Pour Cliff Raskind, analyste chez Strategy Analytics, le groupe coréen joue avec le feu en reportant le lancement de Bixby peu de temps après le fiasco du Galaxy Note Note 7. « Pourtant, l'histoire nous enseigne qu'un report complet du lancement de Bixby serait, en dernière analyse, plus fécond qu'un lancement avec une expérience bridée, écrit-il dans le blog de Strategy Analytics. La réalité est que Bixby doit également fonctionner dans toutes les langues offertes aussi bien qu’en Coréen. Après tout le battage médiatique, le fait que Bixby ne soit pas prêt constitue en soi un grave problème de communication. C’est la dernière chose dont Samsung a besoin. »

L’enjeu de la course à l’intelligence artificielle réside dans le virage vers les logiciels et services, sur le modèle de ce que fait à merveille Apple. Le fait que Samsung Electronics trébuche avec Bixby témoigne des difficultés qu’il rencontre dans cette lourde transformation. « Cet incident le ramène à son rôle de fabricant de commodités matérielles, conclue d’Edison Investment Research. Aujourd’hui, il le fait bien. Mais il est menacé dans ce rôle par des constructeurs chinois comme Huawei. »

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de certification pure reviewer agro-alimentaire (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDD - Puteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

973 - EDF RENOUVELABLES

Contrat pour l'opération-maintenance d'un parc photovoltaïque en Guyane.

DATE DE REPONSE 08/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS