Samsung bat pour de bon Intel dans les puces électroniques

Selon IHS Markit, Intel perd pour de bon son titre de N°1 mondial des puces électroniques qu’il détient depuis 1992. C’est Samsung Electronics, favorisé par le boom exceptionnel des mémoires, qui le détrône au troisième trimestre 2017. Un vrai tremblement de terre dans l'industrie des semiconducteurs.

Partager
Samsung bat pour de bon Intel dans les puces électroniques
Usine de puces d'Intel à Hillsboro, dans l'Oregon

Cette fois-ci, c’est bon. Intel perd sa couronne dans les puces électroniques, un titre qu’il détient de façon ininterrompue depuis 1992. Il est détrôné par Samsung Electronics. C’est ce qu’affirme le cabinet d’études de marché IHS Markit sur la base des résultats du troisième trimestre 2017. Un vrai tremblement de terre aux Etats-Unis où Intel symbolise la revanche américaine sur le Japon qui dominait les semiconducteurs jusqu’au début des années 1990.

Flambée des prix des mémoires

Ce basculement était attendu depuis que le marché des puces mémoires s’est enflammé au second semestre 2016 avec une flambée exceptionnelle des prix qui devrait se poursuivre jusqu’à la fin de 2017, selon le cabinet TrendForce. Or Samsung Electronics tire 80% de ses revenus dans les semiconducteurs de cette famille de composants. Et selon TrendForce, le géant coréen de l’électronique domine à 48% le marché mondial des mémoires Dram et à 37% celui des mémoires flash.

La banque d’investissement japonaise Nomura plaçait déjà Samsung Electronics en tête du marché mondial des semiconducteurs pour la première fois au deuxième trimestre 2017. Mais elle retenait dans le chiffre d’affaires non seulement les revenus tirés de la vente de puces électroniques mais aussi les revenus provenant des services de fonderie, c’est-à-dire de fabrication de circuits en sous-traitance pour des entreprises comme Apple, Qualcomm ou Sony.

L'écart Samsung-Intel va se creuser

Une erreur qu’évite IHS Market puisque ces revenus de fonderie sont comptabilisés dans les ventes des fournisseurs de puces. Ainsi, Samsung Electronics sort avec un vrai chiffre d’affaires dans les semiconducteurs de 16,5 milliards de dollars au troisième trimestre, en bond de 15% sur un an, contre 15,9 milliards de dollars, en progression de 5% sur un an, pour Intel. Le boom des mémoires explique le différentiel de croissance entre les groupes en faveur de Samsung Electronics.

Le cabinet voit Samsung Electronic creuser l’écart au quatrième trimestre 2017 avec un chiffre d’affaires dans les semiconducteurs de 17,6 milliards de dollars, contre 16,2 milliards de dollars pour Intel. Sur l’ensemble de l’année 2017, les deux protagonistes devraient dépasser les 60 milliards de dollars.

Avantage à Intel à long terme

Mais ce retournement a peu de chance de perdurer. Dès que la folie des mémoires sera retombée, ce qui est attendu en 2019, Samsung Electronics plongera et Intel reprendra son leadership. Pour IHS Markit, la course dans les semiconducteurs ne doit pas reposer les aléas des prix sur tel ou tel segment du marché. Elle doit se fonder sur une vraie stratégie de développement sur les opportunités d’avenir comme la voiture autonome, l’intelligence artificielle ou encore l’Internet des objets. Autant de domaines où Intel, avec ses différentes technologies de processeurs, semble avoir nettement l’avantage sur Samsung Electronics.

0 Commentaire

Samsung bat pour de bon Intel dans les puces électroniques

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS