Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Samsung aura investi dans les semi-conducteurs 46,8 milliards de dollars en deux ans

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Le géant coréen de l’électronique Samsung Electronics continue à mener la course en tête des investissements dans les semi-conducteurs. En 2017 et 2018, il aura englouti 46,8 milliards de dollars dans le secteur, presque autant que Intel et TSMC réunis selon le cabinet IC Insights. Un emballement qui risque de déstabiliser le marché des puces mémoires.  

Samsung aura investi dans les semi-conducteurs 46,8 milliards de dollars en deux ans
Usine de semi-conducteurs de Samsung Electronics, en Corée du Sud
© Samsung

Rien ne semble arrêter la fièvre dépensière de Samsung Electronics dans les semi-conducteurs. Alors que le marché des puces mémoires, qui constituent 85% de son activité dans le secteur, entre dans un cycle baissier, le géant coréen de l’électronique continue à mener la course en tête des investissements. Selon le cabinet IC Insights, il devrait dépenser 22,6 milliards de dollars en 2018, contre 24,2 milliards de dollars en 2017.

En deux ans, il aura englouti la somme de 46,8 milliards de dollars, presque autant que Intel et TSMC réunis (48,4 milliards de dollars), deux des trois plus gros investisseurs traditionnels, et 26% de plus que SK Hynix et Micron Technology réunis, ses deux plus gros concurrents dans les mémoires.

Lourdes répercussions sur le marché

Malgré les perspectives de surcapacité de production et de baisse des prix des mémoires, le groupe de Séoul n’entend pas relâcher son effort. Selon IC Insights, il devrait investir 18 milliards de dollars en 2019. Un effort jugé impressionnant par le cabinet qui entrevoit de lourdes répercussions sur le marché.

L’année 2017 marque un tournant. Alors qu’il dépensait auparavant entre 11 et 13,5 milliards de dollars par an, Samsung Electronics a soudainement plus que doublé ses investissements, les portant à un record de 24,2 milliards de dollars. L’essentiel de l’effort bénéficie à l’augmentation de ses capacités de production de mémoires Dram et Flash NAND à Pyeongtaek, en Corée du Sud, et Xi’an, en Chine. Le marché de cette famille de puces connait alors un cycle haussier exceptionnel marqué par une envolée des prix de 81% pour les mémoires Dram et de 36% pour les flash NAND selon IC Insights.

Mais le marché commence à montrer des signes inquiétants de retournement. Alors pourquoi Samsung Electronics continue-t-il à investir à mort ? Le problème c’est qu’il voit ses deux plus grands rivaux, son compatriote SK Hynix et l’américain Micron Technology, poursuivre leur stratégie de surinvestissement dans l’objectif de gagner des parts de marché. En maintenant la pression, il entend défendre sa position de leader mondial avec aujourd'hui près de 40% du marché selon le cabinet TrendForce.

Barrer la router aux entrants chinois

Derrière sa folie dépensière pourrait se cacher une raison plus sournoise : provoquer une surcapacité de production et un effondrement des prix pour barrer la route aux Chinois Yangtze Memory Technology Co, Jinhua et Innotron Memory qui se préparent à faire leur entrée sur le marché en 2019. S’il prend le risque de déstabiliser le marché, c’est qu’il s’estime, en tant que groupe diversifié présent aussi dans l’électronique grand public, l’électroménager, les mobiles ou encore les écrans plats, l’acteur le mieux placé pour tenir le choc.

Depuis un an, la menace chinoise est devenue sa grande hantise. C’est vrai dans le mobiles, la télévision ou encore les écrans plats. Ça l’est encore plus dans les puces mémoires qui lui rapportent 80% de ses bénéfices pour environ 30% du chiffre d’affaires total. Il ne peut pas se permettre de perdre cette vache-à-lait.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle