Electronique

Samsung au diapason de la loi de Moore

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

Samsung au diapason de la loi de Moore © KIM HONG-JI
Samsung vient d’achever le développement de sa technologie pour la prochaine génération de puces en 5 nanomètres. Le géant coréen de l’électronique, qui fabrique ses propres circuits ainsi que, en sous-traitance, la plupart de ceux de Qualcomm, est prêt à en lancer la production pilote dans son usine S3 à Hwaseong, en Corée du Sud, pour un passage en production de volume au début de 2020. Il rejoint dans la course de la loi de Moore le taïwanais TSMC. La génération nec plus ultra de puces s’appuie aujourd’hui sur une technologie de 7 nanomètres. TSMC l’a mise en production en 2018, en avance sur son concurrent coréen, qui ne l’a fait qu’au début de 2019. Samsung, qui a perdu en 2016 le contrat de fabrication du processeur de l’iPhone au profit de TSMC, avait besoin de revenir au diapason de la loi de Moore. Son[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte