Salon de Zhuhai : quand la Chine s'envolera, l'industrie aéronautique produira... plus de 30 000 avions !

Le 10e salon aéronautique Airshow China de Zhuhai, dans la province du Guangdong, s’ouvre ce 11 novembre pour six jours. La Chine s’apprête à devenir dans les prochaines années le premier marché mondial de l’aviation, notamment grâce à l’explosion de son marché intérieur.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Salon de Zhuhai : quand la Chine s'envolera, l'industrie aéronautique produira... plus de 30 000 avions !

Tous les professionnels de l’aéronautique sur la planète ont appris à localiser Zhuhai sur une carte de la République Populaire de Chine. Cette ville-préfecture de la côte sud de la province du Guangdong, limitrophe de Macao, accueille tous les deux ans depuis 1996 le principal salon aéronautique chinois, qui se tient sous le haut patronage des autorités chinoises. Et la manifestation a pris de l’ampleur.

Cette année, plus de 700 exposants sont attendus, dont 55 % d’exposants nationaux, en grande partie d’origine étatique… Quelque 120 appareils devraient être en démonstration sur l’aéroport de Zhuhai-Jinwan. En 2012, le salon avait accueilli 338 000 visiteurs, dont 108 000 professionnels. Ces chiffres devraient être battus cette année, imposant Zhuhai comme un des salons qui comptent au niveau international aux côté du Bourget ou de Farnborough en Europe. A titre de comparaison, le salon du Bourget a réuni l’an dernier 2212 exposants et 315 000 visiteurs (avec des conditions météo très défavorables).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Méga-commandes

La Chine fait encore figure d’eldorado avec cette année encore la perspective de méga-commandes. Déjà, on a appris la semaine dernière qu’Airbus avait signé un protocole d’accord avec le loueur China Aircraft Leasing Company (CALC) pour la vente de 100 A320 pour une valeur de 10,2 milliards de dollar au prix catalogue. "Cet engagement comprend 74 (moyen-courriers) A320neo, 16 A320ceo et 10 A321ceo", indique l’avionneur dans un communiqué. Une vente qui s’ajoute, pour le constructeur européen, aux deux contrats passés avec la Chine lors des visites du président et du premier ministre chinois cette année à Paris et Berlin, qui s’élevaient à 140 appareils (A320, A321 et A330) pour près de 16,6 milliards de dollars, toujours au prix catalogue. De même, on apprenait la semaine dernière qu’un riche homme d’affaires hongkongais Li Ka-Shing, propriétaire d’un empire industriel envisageait de se lancer dans la location-vente d’appareils et préparait une série de commandes d’une soixantaine de Boeing et d’Airbus pour 2,52 milliards de dollars

0, 95 vol par personne en 2033

Dans ses dernières prévisions de marché, présentées en septembre dernier, Airbus s’attend à ce que la demande mondiale atteigne 31 400 appareils sur les vingt prochaines années pour une valeur de 4 600 milliards de dollars. Une dynamique largement portée par l'Asie, et notamment la Chine. "Les régions historiques de l'aviation, telles que l'Europe et l'Amérique du Nord, poursuivront leur croissance, mais l'Asie, et avec elle les marchés émergents, se distingueront du reste du monde par leur forte dynamique de développement" confirmait alors John Leahy, directeur commercial d'Airbus. Selon les estimations de l’avionneur, à l’horizon 2033, les chinois feront en moyenne 0,95 voyage en avion par an. Le trafic domestique à l’intérieur de la République populaire de Chine, qui devrait progresser en termes de chiffre d’affaires de plus de 7 % par an sur les vingt prochaines années, devrait être le premier marché mondial de l’aéronautique, loin devant le trafic intérieur américain.

Explosion du trafic intérieur

Une vision partagée par Boeing, qui de son côté, dans sa dernière étude datant du mois de juillet, prévoit qu’à vingt ans, la flotte d’avions de la région Asie-Pacifique passera de 5 470 à 15 220 appareils, soit un marché de plus de 2 000 milliards de dollars. Pour la seule Chine, L’avionneur américain anticipe une croissance du trafic passager et du fret de respectivement 6,9 % et 6,7 % par an sur la période. Et 65 % de cette croissance viendra des intérieurs. La Chine devrait ainsi avoir besoin de plus de 6 000 nouveaux appareils sur la période, soit un marché potentiel de 870 milliards de dollars.

Le marché des hélicoptères et des jets d’affaires devrait également être boosté dans les prochains mois à la faveur d’une relative ouverture, ces dernières semaines, par les autorités chinoises, de l’espace aérien à ce type d’appareils. Autant dire qu’à Zhuhai, un certain vent d’optimisme souffle dans les allées du salon…

A Zhuhai, Patrick Déniel

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS