[Salon de l'agriculture] McDonald's poursuit sa mutation vers le bio

À l'occasion du Salon International de l'Agriculture, McDonald's lance un partenariat avec Biolait pour l’approvisionnement de 4,5 millions de litres de lait bio. Le groupe de restauration entend également tripler son approvisionnement en oeufs issus de poules françaises élevées en plein air.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Salon de l'agriculture] McDonald's poursuit sa mutation vers le bio
Charolaise devant le stand McDonald's France, lors du Salon International de l'Agriculture.

On connaissait déjà le happy meal (menu pour les enfants) bio ou les hamburgers végétariens. En 2019, McDonald’s poursuit sa transformation. Le groupe de restauration vient d'annoncer, à l'occasion du Salon International de l'Agriculture, son partenariat avec Biolait pour l’approvisionnement en lait bio.

Partenariat avec biolait

Au total, la coopérative laitière de Loire-Atlantique fournira plus de 4,5 millions de litres de lait au géant de la restauration rapide. Le produit servira à fabriquer les "frappés", une gamme de milk-shakes proposée par le restaurant. "Notre partenariat avec McDonald’s permet de contribuer au développement de la filière laitière biologique française", se félicite Ludovic Billard, président de Biolait. Et il y a fort à parier qu'avec 2 millions de clients servis par jour, l'engagement de l'enseigne de restauration rapide ne passera pas inaperçu.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Volumétrie trop importante

Du côté du restaurateur, on explique que l'initiative est née après une rencontre avec la coopérative lors d’un précédent Salon de l’agriculture. "Ce partenariat nous permet de répondre aux attentes des clients", ajoute Delphine Smagghe, responsable les achats et la stratégie agro-écologique de l'enseigne qui n'hésite pas à rappeler que 75% des achats de matières premières agricoles par McDonald's sont réalisés en France et que 39 096 éleveurs français fournissent les restaurants.

Quant à savoir pourquoi McDonald's ne généralise pas son approvisionnement en lait bio à l'ensemble de ses gammes ? La dirigeante se défend : "Lorsqu'on lance ce type de partenariat, il faut que l'on se rejoigne avec nos partenaires agricoles sur une volumétrie possible mais également sur le cahier des charges spécifiques concernant la matière première. Avec un volume de plus de 4 millions de litres, la gamme Les Frappés nous semblait idéale pour commencer cette nouvelle collaboration". Elle n'exclut d'ailleurs pas d'étendre ce partenariat à d'autres gammes de produits comme c'est d'ailleurs le cas avec le pain.

120 millions d'oeufs fermiers

En effet, à l'occasion du Salon de l'agriculture, McDonald's confirme que, dès la fin 2019, 100% du blé utilisé dans la fabrication des buns proviendra de la filière CRC (culture raisonnée et contrôlée). "Cela concernera la totalité de notre approvisionnement en blé", confirme Delphine Smagghe.

Au total, ce sont 38 000 tonnes de blé qui sont fournies chaque année à McDonald's. En parallèle à ces annonces, McDonald’s a également affiché sa volonté de tripler son approvisionnement en oeufs issus de poules françaises élevées en plein air. Pour cela, l'enseigne a signé un accord avec la coopérative des fermiers de Loué, PEP et l’ŒUF. "D’ici 2020, les approvisionnements en œufs de McDonald’s devraient plus que tripler pour atteindre plus de 20 millions d’unités", annonce le restaurateur.

Hamburgers plus chers ?

Ces engagements vont inévitablement peser sur les marges de l'enseigne qui ne souhaite toutefois pas dévoiler le coût de cette nouvelle politique. Quant à savoir si c'est le consommateur qui en paiera le prix, Delphine Smagghe évacue le sujet. "Nos précédentes montées en gamme ne se sont pas toujours traduites par des hausses de prix dans les restaurateurs". Faut il comprendre que l'arrivée du bio et du "made in France" seront sans conséquence pour le portefeuille des adeptes du MacDo ? Réponse dans les restaurants de l'enseigne en fin d'année.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS