Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

[Salon de l’agriculture] Le concours d'innovation des Chambres d'agriculture veut du concret

Franck Stassi , ,

Publié le

La quatrième édition d’Agreen start-up, le concours dédié à l’innovation des Chambres d’agriculture, s’est refermée. Cette année, l’accent a été mis sur la faisabilité réelle des projets portés, notamment dans l’horticulture.

[Salon de l’agriculture] Le concours d'innovation des Chambres d'agriculture veut du concret
La remise des prix s'est effectuée dimanche 25 février avec le ministre de l'Agriculture et de l'alimentation Stéphane Travert.
© APCA

Passer d’une idée de start-up à des projets pouvant être réellement utiles aux acteurs du monde agricole, tel a été le leitmotiv des organisateurs de la quatrième édition d’Agreen start-up, un concours organisé par les Chambres d’agriculture. "Nous avons refusé les projets qui n’étaient pas assez concrets. Cette année, le concours s’est caractérisé par un côté plus surprenant, des pitchs plus dynamiques, et davantage d’innovations facilement applicables", précise Christine Valentin, présidente de la Chambre d’agriculture de la Lozère et secrétaire générale de l’Assemblée permanente des Chambres d’agriculture. Ainsi, le premier prix a-t-il été attribué à Hortimind, une plate-forme de services et produits qui allie la lumière Led et l’intelligence artificielle afin de limiter le recours aux intrants et de gagner en temps de travail. Son porteur de projet, Franck Milone, dirige une société spécialisée dans l’éclairage à Led pour l’agriculture, Led it grow.

Réemploi de terres, recyclage d'aliments

Deux projets ont reçu un deuxième prix ex-aequo. L’épisode de gel qui a affecté les cultures au printemps dernier aurait-il pu être contenu ? C’est l’idée des promoteurs de Drone protégel, dont les drones survoleraient les plantes à basse altitude afin de leur faire bénéficier d’un dispositif de chauffe, pour des applications en viticulture et en arboriculture. Précifield, un outil qui scanne la variabilité des sols, pour moduler localement les interventions, a également été distingué.

Enfin, le troisième prix est revenu à Terra Innova, un projet destiné à valoriser les terres de chantier du bâtiment et des travaux publics en contribuant in fine à régénérer la fertilité des sols agricoles et à recréer des écosystèmes grâce à des haies sur talus. La Boucle, une initiative de reconditionnement d’invendus alimentaires et de pertes de récolte a obtenu le prix "coup de coeur" du jury en proposant des recettes originales comme des sorbets de légumes. L’ensemble des dotations s’élève à 25 000 euros.

Une cible nouvelle

Cette année, 20 projets ont été enregistrés au départ, un volume constant d’une année sur l’autre. Les écoles d’ingénieurs agronomes et les écoles de commerce font partie du dispositif de communication d’Agreen start-up, parallèlement à une présence active sur les réseaux sociaux. L’association de start-up La Ferme digitale s’est également impliquée dans l’initiative. Un bon moyen, pour les Chambres d’agriculture, de toucher un nouveau public. "Il y a un lien de plus en plus fort entre l’agriculture et la société civile. Il est possible de s’allier au service de l’innovation", observe Christine Valentin.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle