Salon de l'agriculture : Farmstar couple drones et satellites pour l'agriculture de précision

Depuis 2003, Farmstar permet aux agriculteurs de suivre les besoins de leurs cultures grâce aux images satellites. En décembre 2015, le service développé par Arvalis et Airbus Defense and Space s’est enrichi d’une technologie complémentaire : les drones. Une complémentarité qu'ils ont testée avec les machines de Delta Drones.

Partager
Salon de l'agriculture : Farmstar couple drones et satellites pour l'agriculture de précision
Le Delte H à voilure tournante de Delta Drones

Développé en 2003 par Arvalis et Airbus Defense and Space, Farmstar est l’un des premiers systèmes à faire de la préconisation pour la conduite des cultures à partir de photos prises par satellites. L’idée ? Farmstar s’appuie sur plusieurs satellites dont Spot 4, Spot 5 ou encore Formosat-2, pour mesurer la réflexion de la lumière solaire visible et infrarouge sur le couvert végétal. Les instruments des satellites donnent ainsi une estimation très précise de la densité (quantité de biomasse), de la vigueur (via le taux de la chlorophylle), et de l’état sanitaire des plantes, avec des résolutions proches du mètre !

Ces données sont ensuite combinées aux modèles agrométérologiques élaborés par Arvalis et le Centre technique des oléagineux et du chanvre. Elles permettent ainsi de déterminer les différences de potentiel de rendement (le taux d'azote par exemple) à l’intérieur de chaque parcelle, mais ausi de faire des statistiques de sensibilité à la verse (plantes qui se couchent). L’apport d’intrants, principalement les apports azotés, peuvent alors être ajustés en fonction, de manière automatisée grâce au GPS et régulateurs de débit sur les machines ou manuellement.

Drones et satellites : deux technologies complémentaires

800 000 ha de blé, de colza ou d’orge sont ainsi couverts par le service Farmstar. Mais celui-ci voit une nouvelle technologie prendre le pas depuis quelques années : le survol des cultures par des drones. Une technologie sur laquelle le français Airinov se distingue en utilisant un drone conçu par Sensefly, une filiale de Parrot . Les drones ont une capacité de survol rapide et très précise, de l'ordre du mètre, mais ne peuvent toutefois pas voler en cas de forts vents. L’utilisation du satellite devient financièrement intéressante pour les grandes parcelles mais est aussi limitée en cas de mauvaise météo. Airbus Defence and Space, Arvalis-Institut du Végétal, Terres Inovia et Delta Drone ont décidé de jouer la complémentarité en couplant les deux technologies. Une complémentarité qu'ils ont testée avec les drones civils conçus par Delta Drone, le Delta Y, un drone à voilure fixe (à gauche), et le Delta H, un drone à voilure tournante (à droite).

delta Drone

En décembre, 2015, ils ont lancé une campagne pré-opérationnelle Farmstar Expert Drone, sur 15 000 ha de blé et colza, parmi les 800 000 couverts par Farmstar. Pendant deux ans, des tests ont été réalisés afin de valider l’utilisation des drones. Sur le plan technique, ils ont permis de vérifier la cohérence des traitements de données issues des acquisitions par satellites et par drones et la qualification des capteurs embarqués.

Il est à noter que les capteurs à même de recueillir ces données ne sont pas prisonniers des satellites ou des drones. Les capteurs peuvent aussi être placés directement sur les pulvérisateurs par exemple et déduire en temps réel la quantité d’azote à donner. C’est le cas du système N-Sensor du groupe Norvégien Yara. Et même smartphones ou lunettes connectées peuvent remplir ce service, mais ne donnent pas la vision d’ensemble que permet Farmstar.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Agroalimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - SEMISAP

Entretien des réseaux d'assainissement du patrimoine immobilier de la SEMISAP

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS