Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[Salon de Genève 2019] Le buggy Volkswagen des sixties revient électrifié

Simon Chodorge , ,

Publié le

Images Le 4 mars, à l'occasion du salon international de l’automobile de Genève, Volkswagen a révélé son "ID. Buggy", un concept de véhicule électrique tout-terrain. Inspiré des buggies américains des années 1960 et 1970, la voiture brille par son design. Le constructeur allemand ne prévoit pas de le commercialiser mais lance un appel aux petits constructeurs et aux start-up pour s'emparer de la plateforme modulaire électrique du véhicule.

[Salon de Genève 2019] Le buggy Volkswagen des sixties revient électrifié
L'ID. Buggy de Volkswagen, un concept de véhicule électrique tout-terrain.
© Volkswagen

Sur la plage abandonnée, coquillages et... Cylindrés. Il fait peut-être 10°C en Suisse mais Volkswagen a déjà l’esprit tourné vers l’été. Lundi 4 mars, à l’occasion du salon international de l’automobile de Genève, le constructeur allemand a présenté le concept car électrique ID. Buggy. Une voiture inspirée des fameux véhicules légers tout-terrain qui sillonnaient les dunes américains dans les années 1960 et 1970.

Tendance pop à Genève

Avec un colori vert pétaradant et des formes arrondies, l’ID. Buggy brille principalement par son design. Volkswagen le présente ainsi comme un “cruiser estival” au caractère “résolument ludique”. Avec cette nouvelle voiture biplace, on commence à voir apparaître une tendance très “pop” et un poil rétrofuturiste dans les concepts présentés à Genève. On pense notamment à l’Ami One Concept de Citroën, à l’E Prototype de Honda ou encore au petit Minimó présenté par Seat en marge du Mobile World Congress.

Le buggy de plage californien est également un charmant morceau d’histoire dans l’industrie automobile. Il est lié à un autre véhicule populaire du constructeur allemand : la coccinelle. “Tous les buggys des années soixante bénéficiaient d'une grande modularité - le point de départ était le châssis de la légendaire coccinelle avec, à l’arrière, un moteur à plat quatre cylindres. [...] Les constructeurs ont enveloppé le châssis et le moteur de la coccinelle avec une coque en fibre de verre”, retrace Volkswagen.

Matériaux résistants à l'eau

Côté technique, la buggy électrique embarque une batterie lithium-ion pour une puissance de 204 chevaux et 150 kW. “Il est également possible d’intégrer un moteur électrique auxiliaire dans le pont avant afin d’obtenir une traction intégrale”, précise le constructeur.

La carrosserie est faite d’une structure composite en aluminium-acier-plastique et les matériaux de l’habitacle sont résistants à l’eau, indique le constructeur. Le modèle présenté à Genève est un biplace mais le concept peut aussi être réinterprété en version quatre places, selon Volkswagen.

Un appel aux "petits constructeurs et aux start-up"

Ce n’est pas pour rien que Volkswagen insiste sur ces possibilités d’adaptation. Avec ce concept, l’entreprise cherche surtout à démontrer les capacités de sa nouvelle plateforme modulaire électrique (MEB). C’est déjà le cinquième concept car de Volkswagen construit sur cette plateforme. L’ID., l’ID Buzz, l’ID. Crozz et l’ID. Vizzion étaient aussi basés sur cette plateforme.

Volkswagen ne prévoit pas de produire ce modèle en série. Le constructeur lance néanmoins un appel aux “petits constructeurs et aux start-up” pour s’emparer de la plateforme MEB. À l’occasion du salon automobile, le constructeur a en effet annoncé l’ouverture de cette plateforme à des acteurs tiers. Il espère qu’une première vague de 15 millions de véhicules 100% électriques seront basés sur la MEB sans préciser de date butoir. Volkswagen a également révélé que la start-up allemande e.GO Mobile AG serait le premier partenaire extérieur à utiliser cette plateforme.

Le concept de Volkswagen séduira-t-il un autre acteur ? Il n'y a plus qu'à espérer un tel partenariat pour voir arriver de nouveaux buggies électriques sur les plages.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle