Salon de Détroit : les constructeurs jouent la carte du raisonnable

Adieu les grosses cylindrées et les paillettes. Place aux moteurs propres et aux économies. Telle semble être la ligne de conduite des constructeurs présents au salon automobile de Détroit qui ouvre ses portes le 11 janvier à la presse et le 16 janvier au public.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Salon de Détroit : les constructeurs jouent la carte du raisonnable
Un moteur V 8, 556 chevaux et un passage de 0 à 100 km/h en 3,9s sont les principales qualités de ce modèle disponible sur les routes américaines à l’été 2010.

Après une année 2009 difficile pour le marché automobile américain, au plus bas depuis près de 30 ans avec un recul de 21%, les constructeurs parient sur l’économique et l’écologique en 2010 pour relancer les ventes. Environ cinquante véhicules devraient y être présentés en avant-première.

Parmi les petits modèles attendus, Tata Motors exposera sa Nano à partir du 14 janvier en marge du salon, une voiture qu’il compte commercialiser sur le marché américain à 2 500 dollars dans sa version de base. Les véhicules électriques quant à eux ont le droit à une artère entière du Cobo Center, l’Electric Avenue. Le chinois BYD, Audi ou BMW viennent présenter leurs derniers trésors, tout comme Fiat venu avec sa 500 électrique ou Volvo avec sa C 30 électrique.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Mais les hybrides ne sont pas en reste, puisque Toyota garde un grand secret autour de sa petite hybride, véritable star annoncée du salon, Honda sa CR-Z hybride et Hyundai sa Blue Will Concept hybrid.

Les constructeurs semblent donc suivre les recommandations réglementaires de réduction de consommation de carburant réclamées par Barack Obama. Quelques gros modèles sont tout de même de la partie, à l’instar du spécialiste des 4x4, Jeep, ou les marques de luxe européennes comme Ferrari, Maserati ou Jaguar.

« Fin des paillettes »

L’américain General Motors est surtout présent par ses marques, avec la présentation de sa Cadillac CTS-V coupé ou de la Buick Regal. Mais « le salon est important pour l’image du groupe, pour montrer le visage du nouveau GM. Nous dévoilerons donc des produits futuristes », selon Eric Whitacre, à la tête de GM. Le constructeur a aussi redoré son blason dans le cadre de l’élection de la voiture américaine de l’année. Son modèle LaCrosse Buick était en finale face à la Ford Fusion Hybride, grande championne, et la Volkswagen Golf.

A noter tout de même que quelques participants réduiront leur présence, comme le sous-traitant Johnson Controls, pourtant l’un des plus importants exposants traditionnels du salon NAIAS. De même, le troisième des Big Three, Chrysler, très affecté par la crise de 2009, ne devrait être que présent, en dehors de sa collaboration avec le constructeur Fiat. La nouvelle alliance devrait montrer au public une version concept de la Lancia Delta, à la calandre Chrysler. « On voit moins de shows hollywoodiens et de paillettes », constate Jeff Schuster, analyste du cabinet JD Power, affirmant que cette réalité est présente sur tous les salons dorénavant.

Reste que l’optimisme sera le message essentiel du salon, venant couper avec l’ambiance morose de celui de 2009, placé sous le signe de la crise et de nombreuses absences symboliques. « Le spectacle va être passionnant, nous avons plus de marques et de produits qu’en 2009 », assure le directeur exécutif du salon, Rod Alberts. Fin du spectacle : le 24 janvier.

Site du NAIAS

%%HORSTEXTE:%%

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS