Salon Batimat : pourquoi il faut y aller

Le secteur européen du bâtiment n’est pas au mieux de sa forme. Raison de plus pour se rendre au salon parisien! Veille réglementaire, innovations, rencontres avec des sociétés étrangères… Ce rendez-vous peut être l’occasion de rebondir.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Salon Batimat : pourquoi il faut y aller

Quand Batimat va, tout va. Ou presque. La 28ème édition du salon de la construction se tient du 7 au 12 novembre à Paris, Porte de Versailles. Et une fois encore, les allées ne devraient pas désemplir. Les organisateurs attendent environ 380 000 visiteurs, attirés par quelque 2 280 exposants. Un rendez-vous incontournable où se presseront artisans, maîtres d’œuvre, négociants, distributeurs, maîtres d’ouvrage, fabricants… Si l’affluence ne fera sans aucun doute pas défaut, le salon se déroule avec comme toile de fond de fortes inquiétudes pour 2012.

Pourtant, les derniers chiffres de la Fédération française du bâtiment (FFB) font état d’une amélioration depuis le début de l’année 2011. Dans le logement neuf, sur les huit premiers mois de l’année, les autorisations et les mises en chantier progressent respectivement de 12,3% et 20,3%. Quant à l’amélioration-entretien, le premier semestre 2011 a connu une hausse de 1% de l’activité en volume par rapport au premier semestre 2010.

Pas de reprise en Europe avant 2013

Malgré ces bons résultats, la fédération reste très prudente. "La dynamique de la reprise montre des signes d’essoufflement depuis le printemps, ce qui n’est pas de très bon augure pour 2012", explique-t-elle dans sa dernière note de conjoncture. Une inquiétude corroborée par Standard and Poor's. L'agence de notation financière vient d’expliquer qu'elle n'envisageait pas une reprise de l'industrie européenne des matériaux de construction avant… 2013. En France, la hausse possible de la TVA n’est pas là pour rassurer les professionnels…

Pour les spécialistes de la construction, Batimat tombe à point ! Si le secteur peine à retrouver le chemin durable de la croissance, il n’en est pas moins en pleine mutation. Grenelle de l’environnement, nouvelle réglementation thermique (RT 2012) généralisant la norme Bâtiment basse consommation (BBC), utilisation des énergies renouvelables, dispositifs d’incitation aux économies d’énergie, diagnostic de performance énergétique, meilleure accessibilité des bâtiments… C’est un véritable bouleversement qui touche le secteur depuis quelques années.

Efficacité énergétique

Pour beaucoup, ces problématiques sont autant d’opportunités et le salon biennal est l’occasion de se montrer ou de trouver de nouveaux produits. Parmi les 813 nouveautés présentées cette année, nombreuses seront celles en lien notamment avec l’efficacité énergétique. Les conférences organisées tout au long de la semaine vont revenir en détail sur les points les plus importants du nouvel environnement législatif, technologique et culturel que connaît le secteur de la construction.

Cette année, près de la moitié des exposants seront étrangers et 16% des visiteurs représenteront pas moins de 130 pays. Une ouverture à l’international propice aux échanges. A noter d’ailleurs la mise à l’honneur du Brésil. Le pays, qui accueillera la Coupe du Monde de Football en 2014 et les Jeux Olympiques à Rio de Janeiro en 2016, affiche de gigantesques besoins en logements et en infrastructures. De quoi peut-être fournir sur le salon des idées de nouveaux marchés…

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS