Economie

Salaires des cadres : les écarts se creusent

Publié le

Selon l'enquête annuelle de l'Apec, les écarts de rémunération des cadres se sont creusés durant l'année 2001.

En effet, si plus de 6 cadres sur dix ont été augmentés (comme en 2000), la rémunération médiane est restée stable (47.000 euros annuels bruts, +1,7%). Et les écarts de rémunération se sont creusés selon plusieurs paramètres.

Selon les régions : la région parisienne garde la rémunération médiane la plus élevée, mais celle-ci affiche aussi la plus forte progression (+6,7%).

Selon la fonction : l'écart entre la médiane la plus élevée et la plus faible passe de 14% à 24%. Les fonctions en progression : DG, études-développement, production-chantier, informatique. Les fonctions qui régressent : communication et personnel.

Selon les secteurs : l'écart entre la médiane la plus élevée et la plus faible passe de 19% à 30%. L'industrie chimique garde la médiane la plus élevée, et le secteur des services divers (recherche, santé, enseignement) garde la plus faible.

Globalement, l'Apec estime que les hausses de rémunération enregistrées attestent que la situation de l'emploi est restée bonne pour les cadres en 2001.

Thierry LUCAS

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte