Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Saint-Jean double la superficie de deux de ses unités de production

, , ,

Publié le

Le fabricant de ravioles et de quenelles Saint-Jean investit 17 millions d'euros dans l’extension de deux de ses usines à Bourg-de-Péage (Drôme) et Saint-Just-de-Claix (Isère), qui déboucheront en septembre sur le lancement de nouveaux produits traiteur.

Saint-Jean double la superficie de deux de ses unités de production © Saint-Jean

Les entreprises citées

Le fabricant de ravioles et de quenelles Saint-Jean procède à l’extension de deux de ses unités de production à Bourg-de-Péage (Drôme) et Saint-Just-de-Claix (Isère). 17 millions d’euros auront été investis en deux ans dans ces agrandissements : 12 millions d'euros dans la construction de locaux supplémentaires, de 3 000 mètres carrés sur chaque site, et 5 millions d'euros dans les process de fabrication, notamment dans de nouveaux robots.

Ces investissements sont totalement autofinancés. Saint-Jean dispose de cinq sites à Saint-Jean-en-Royans (Drôme) et Romans (Drôme) de ravioles et pâtes fraiches, à Frans (Ain) et Saint-Just-de-Claix pour les quenelles, et Bourg-de-Péage pour les produits traiteur.

Le chiffre d’affaires de Saint-Jean (320 salariés) s’est élevé à 57,3 millions d’euros en 2014, en hausse de 6,5 % par rapport à 2013. Il a progressé de 12 % en moyenne depuis douze ans. Il devrait croître de 8 % en 2015. L’entreprise recrute vingt personnes par an.

4 000 tonnes de ravioles par an

Avec 4 000 tonnes produites, les ravioles représentent 35 % de son chiffre d’affaires, les pâtes fraiches (5 500 tonnes) 30 %, les quenelles (2 500 tonnes) 25 %, les produits traiteur 10 %. Un peu plus de 10 % de sa production relève du bio. 70 % de son chiffre d’affaires proviennent de ventes en grandes et moyennes surfaces, un peu plus de 20 % de la restauration hors domicile, 10 % de clients individuels, notamment de la vente dans ses trois boutiques à Saint-Jean, Romans et Grenoble. Deux contrats ont été signés avec Total et Avia pour la vente des produits dans les stations-service de ces deux réseaux.

Saint-Jean ne réalise que 2 % de ses ventes à l’export, en Belgique, au Canada et aux Etats-Unis. L’entreprise veut développer la commercialisation de produits végétaliens en Allemagne. Contrôlé par le holding lyonnais Sabeton, Saint-Jean ambitionne de réaliser de nouvelles opérations de croissance externe. Elle cible en priorité des sociétés à l’identité régionale forte, y compris à l’étranger.

Vincent Charbonnier
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle