Saint-Gobain-Sika : Le bras de fer judiciaire se poursuit

Le tribunal cantonal de Zoug a transmis au chimiste suisse Sika une plainte de la holding SWH, son principal actionnaire qui veut vendre le contrôle de Sika à Saint-Gobain. En cause, la limitation des droits de vote de SWH imposée par le conseil d'administration lors de la dernière assemblée générale.

Partager
Saint-Gobain-Sika : Le bras de fer judiciaire se poursuit

Le différent qui oppose Sika et son principal actionnaire, la holding familiale SWH, est maintenant devant la justice. "Le Tribunal cantonal de Zoug a transmis à Sika une plainte de Schenker-Winkler Holding en relation avec les droits de vote à l'assemblée générale", a confirmé le chimiste suisse dans un communiqué publié lundi 1er juin.

En butte depuis décembre à l'opposition des dirigeants de Sika à sa cession du contrôle de l'entreprise au français Saint-Gobain, SWH conteste devant la justice des décisions prises lors de la dernière assemblée générale de Sika, le 14 avril. Ce recours, attendu après une action en justice similaire avant l'AG, vise tout particulièrement la limitation des droits de vote de SWH, imposée lors de l'AG par le conseil d'administration pour certains votes.

Contrôle de la pépite

Le conseil de Sika avait en effet sorti l'artillerie anti-Saint-Gobain en réduisant les droits de vote de SWH de 52,4% au plafond de 5% pour l'élection du président du conseil d'administration et la reconduction des administrateurs. De quoi maintenir Paul Hälg, le président du conseil, et les administrateurs rebelles en fonction - contre la volonté de la famille - et poursuivre la lutte contre la prise de contrôle par Saint-Gobain.

Cette question des droits de votes est essentielle pour Saint-Gobain. Les actions de SWH, détenue par les héritiers du fondateur de Sika, ne représentent que 16,1% du capital de Sika mais 52,4% des droits de vote. En rachetant SWH comme le prévoyait l'accord signé en décembre dernier, le français s'octroyait ainsi le contrôle de la pépite suisse pour seulement 2,3 milliards d'euros. A condition de ne pas perdre au passage les droits privilégiés associés à ces actions. La décision, attendue très prochainement, du tribunal cantonal de Zoug, sera cruciale.

Manuel Moragues

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Matériaux

Super dégraissant

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Stagiaire - Inspecteur Equipements Sous Pression et TMD (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - Stage - Saint Genis Laval

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

25 - CC DU LOUE LISON

Travaux d'entretien de la voirie de la Communauté de Communes Loue Lison.

DATE DE REPONSE 17/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS