Saint-Gobain renonce au contrôle de Sika

, , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Fin d’un bras de fer de plus de trois ans. Le rêve de Pierre-André de Chalendar de s’emparer de la pépite suisse Sika avait tourné au cauchemar. Le PDG de Saint-Gobain a renoncé à prendre le contrôle de ce spécialiste de la chimie fine pour la construction via l’acquisition, auprès du holding familial, de 16 % du capital et de 52 % des droits de vote pour 2,3 milliards d’euros. L’opposition féroce de la direction et d’une bonne partie des actionnaires de Sika avait transformé l’affaire en une guerre de tranchées judiciaire qui menaçait de se prolonger jusqu’en 2019. Tandis que l’insolent succès économique de Sika (+ 22 % de ventes et marge d’Ebit passée de 11,4 % à 14,3 % depuis 2014) renforçait sa position. Au terme de l’accord conclu avec la direction de[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte