Saint-Gobain, qui affiche un bénéfice d'exploitation en hausse, est confiant pour 2017

PARIS (Reuters) - Saint-Gobain est confiant de pouvoir répercuter cette année dans ses prix la hausse attendue des coûts de l'énergie et des matières premières. Le groupe vise en 2017 une nouvelle progression de son résultat d'exploitation à structure et taux de change comparable.

Partager

Saint-Gobain, qui affiche un bénéfice d'exploitation en hausse, est confiant pour 2017

Le numéro un mondial de la production, transformation et distribution de matériaux de construction a réalisé l'an dernier un bénéfice d'exploitation de 2,818 milliards d'euros, en hausse de 6,9% en données publiées et en progression de 10,8% à données comparables, en ligne avec le consensus Inquiry Financial pour Reuters (2,815 milliards d'euros).

"Globalement, on sent qu'on sort d'une période de déflation, ce qui devrait plutôt être positif pour Saint-Gobain", a déclaré Pierre-André de Chalendar, PDG du groupe, au cours d'une téléconférence de presse.

"Nos activités de distribution souffrent de la déflation, celle-ci rend l'absorption des frais fixes plus difficile, l'inflation va nous aider en termes de marge dans la distribution."

Le groupe, qui fera le point sur sa stratégie à moyen terme le 17 mai lors d'une journée investisseurs, compte également bénéficier en 2017 d'une amélioration progressive en France grâce au marché du neuf mais aussi de la rénovation, même si ce dernier reste encore hésitant.

En revanche, il attend un ralentissement dans l'immobilier non résidentiel dans la région de Londres au second semestre dans le contexte du Brexit.

Saint-Gobain vise cette année 270 millions d'euros de nouvelles économies, comme en 2016, et s'estime en ligne avec son programme de 800 millions d'euros de réductions de coûts sur trois ans.

Ses investissements industriels seront portés en 2017 à 1,6 milliard d'euros, contre 1,4 milliard l'an dernier, avec une priorité aux gains de productivité et à la transformation digitale de toutes ses activités.

Pour Reuters, Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS