Saint-Gobain PAM prolonge la période d’activité partielle de six mois à Pont-à-Mousson

Le leader mondial des canalisations en fonte ductile Saint-Gobain PAM va demander à l’Etat de prolonger de six mois la période d’activité partielle pour 750 salariés de son site de Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Saint-Gobain PAM prolonge la période d’activité partielle de six mois à Pont-à-Mousson
L’usine Saint-Gobain de Pont-à-Mousson produit des canalisations en fonte de moyens et gros diamètres.

La direction de Saint-Gobain PAM à Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle) a informé le 27 septembre son comité central d’entreprise (CCE) de son projet de prolonger de six mois la période d’activité partielle pour une partie de ses effectifs. Le leader mondial des canalisations en fonte ductile devrait stopper en décembre la production de son usine de Pont-à-Mousson spécialisée dans les canalisations de moyens et grands diamètres.

"La dégradation du carnet de commandes se poursuit et pourrait entrainer à brève échéance une diminution momentanée de la production de tuyaux de grands diamètres", a indiqué la direction dans un communiqué.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Des répercussions sur les plaques de voirie

Sur les 850 salariés du site, 750 devraient être concernés par cette mesure soumise à l’approbation de l’Etat. Elle pourrait prendre la forme de deux semaines de chômage partiel auxquelles s’ajouteront deux semaines habituelles de congés payés et RTT. Marc Antoine, délégué CFDT au CCE, espère que le plan de formation annoncé par la direction "permettra à un maximum de salariés de profiter de cette période pour monter en compétence et ne pas subir de pertes de rémunération."

L’arrêt temporaire du haut-fourneau de Pont-à-Mousson devrait également se traduire par trois semaines d’inactivité pour l’usine de fabrication des plaques de voirie de Blénod-lès-Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle), sans recours cependant à l’activité partielle.

Saint-Gobain PAM qui emploie 9 000 personnes dans le monde, avait obtenu une première période d’activité partielle d’avril à octobre 2016. Celle-ci s’était traduite en mai par deux semaines de chômage partiel pour 1 200 des 1 300 salariés des sites de Pont-à-Mousson et Blénod-lès-Pont-à-Mousson.

Philippe Bohlinger

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS