Saint-Gobain grimpe, une cession de sa filiale Pont-à-Mousson évoquée

PARIS (Reuters) - Le titre Saint-Gobain signe l'une des plus fortes hausses du CAC 40 mercredi matin à la Bourse de Paris, des analystes évoquant un article de presse sur une possible cession de sa filiale en difficulté Pont-à-Mousson à un groupe chinois.
Partager
Saint-Gobain grimpe, une cession de sa filiale Pont-à-Mousson évoquée
Le titre Saint-Gobain signe l'une des plus fortes hausses du CAC 40 mercredi matin à la Bourse de Paris, des analystes évoquant un article de presse sur une possible cession de sa filiale en difficulté Pont-à-Mousson à un groupe chinois. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

A 10h50, le numéro un mondial des matériaux de construction prend 3,22% à 34,615 euros, l'indice CAC 40 prenant dans le même temps 0,69%.

Selon un représentant syndical, cité par Les Echos, le groupe a évoqué dans une note destinée à Bercy la cession de 60% du capital de sa filiale Pont-à-Mousson (Saint-Gobain PAM), spécialisé dans les systèmes de canalisation en fonte ductile, à une entreprise publique chinoise XinXing Ductile Iron Pipes.

"C'est plutôt une bonne nouvelle pour le marché, car l'usine de Pont-à-Mousson, leader européen de la fonte ductile, figure parmi les moins bons contributeurs à l'activité de Saint-Gobain. Elle souffre en effet de la concurrence féroce des acteurs chinois et indiens", commente Grégoire Laverne, gérant actions européennes chez Roche-Brune Asset Management.

Une porte-parole de Saint-Gobain n'a pas souhaité faire de commentaires dans l'immédiat.

Dans une note, Kepler Cheuvreux estime le chiffre d'affaires de Pont-à-Mousson dans une fourchette de 1,5 à 1,7 milliard d'euros, correspondant à une part de marché mondiale de 10% et une part de marché en Europe d'environ 50%.

Les analystes, toujours à l'achat sur Saint-Gobain avec un objectif de 50 euros, soulignent que cette cession, si elle devait avoir lieu, arrive néanmoins un peu tard pour en retirer toute la valeur.

"La marge de Saint-Gobain PAM était bien plus importante jusqu'à il y a cinq [...] elle doit être maintenant entre 0 et 5% ("low single digit")", ajoutent-ils.

(Laetitia Volga avec Sudip Kar-Gupta, édité par Marc Joanny)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - KOUNGOU

Mise en place de vidéo protection.

DATE DE REPONSE 06/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS