Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Saint Gobain, Faurecia, Daher, GMD... au Maroc, 16 nouveaux projets d'investissements industriels aidés par l'Etat

, , , ,

Publié le

Dans le cadre des projets privés subventionné par l'Etat marocain via le Fonds Hassan II, 16 nouveaux contrats d'investissement conduits par des entreprises internationales ont été signés le 2 février à Rabat dans l'aéronautique ou l'automobile. Le montant global se chiffre à 130 millions d'euros avec 4 100 emplois à la clef à l'horizon 2020. Revue de détail de ces projets qui impliquent Faurecia, Daher ou Saint-Gobain.

Saint Gobain, Faurecia, Daher, GMD... au Maroc, 16 nouveaux projets d'investissements industriels aidés par l'Etat
Le montant global des investissements est de 130 millions d'euros avec 4100 emplois à la clef à l'horizon 2020.
© mcinet.gov.ma

L'automobile en pole position. Le secteur automobile s'est en effet accaparé les deux tiers des 16 contrats d'investissement signés le 2 février à Rabat en présence de Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie et Abdelouahed Kabbaj, président du Fonds Hassan II.

Ces projets entrent dans le cadre des procédures de soutien étatique du Maroc à l'investissement. Les entreprises concernées parmi lesquelles Faurecia, GMD, SNOP ou Daher (voir détail plus bas) et dont les investissements ont donc été validés par l’État bénéficient à travers les conventions de divers avantages fiscaux ou subventions via le Fonds Hassan II pour le développement économique et social, par exemple jusqu'à 30% du coût des bâtiments ou 15% de celui des machines.

En contrepartie, dans le cadre d'une négociation avec l'Etat, les entreprises s'engagent sur des montants des embauches et d'investissements.

Le gouvernement marocain a pris l'habitude de les présenter de manière groupée ces dernières années, pour amplifier l'effet de masse, mais certains de ces projets ont déjà été annoncés par les entreprises concernées.

Outre les onze contrats dédiés à l'automobile, quatre contrats ont été signés dans l'aéronautique et un dans l'électronique.

Le montant total des investissements présenté hier mardi s'élève à 1,4 milliard de dirhams soit environ 130 millions d'euros. (1000 dirhams = 93 euros). C'est ce qu'a indiqué le ministère de l'industrie dans un communiqué.

"vitalité de filières industrielles"

"Ces nouveaux projets témoignent de la vitalité de filières industrielles performantes offrant actuellement de réelles opportunités aux opérateurs, grâce à la dynamique du Plan d'accélération industrielle (PAI) et au déploiement des écosystèmes en particulier" a déclaré Moulay Hafid Elalamy.

Depuis le lancement du PAI en avril 2014, indique encore le ministère, 52 contrats d'investissement dans les secteurs de l'automobile, de l'aéronautique et de l'électronique, d'un montant de 4,4 milliards de dirhams ont été conclus. A terme, ils généreraient 14110 emplois pour un chiffre d'affaires de près de 10 milliards de dirhams.

Lors des signatures de cette semaine, le projet le plus important est celui de l'allemand Kromberg & Schubert d'un montant de 397,6 millions de dirhams. Le plus petit est celui de la société française Faurecia d'un montant de 12 millions de dirhams.

Concernant la nationalité des capitaux, 6 investissements sont d'origine française, 3 d'origine tunisienne, 2 américaine, 2 allemande, 1 franco-américaine, 1 espagnole et 1 émiratie.

Quant à la répartition par ville, 11 des investissements sont situés à Tanger, 4 à Kenitra et 2 à Casablanca.

N.D. et P.-O.R.

 

Le détail des 16 projets d'investissement

(1 000 dirhams = 93 euros)

1 - Kromberg & Schubert

Capital d'origine allemande. Usine située à Kenitra dans le secteur du câblage automobile. Projet pour un montant de 397,6 millions de dirhams.

2 - Saint Gobain Sekurit Maroc

Capital d'origine française, situé à Kenitra dans le secteur du vitrage automobile. Projet de 205,64 millions de dirhams.

3 – Furukawa electric Morocco

Capital d'origine américaine, situé à Tanger dans le secteur du câble en fibre optique et connecteurs. Projet pour un montant de 163 millions de dirhams.

4 – DL Aerotechnologie (Daher)

Capital d'origine française. Site situé à Tanger dans le secteur des matériaux composites pour l'aéronautique. Montant : 115,8 millions de dirhams.

5 – Indutexa

Capital d'origine espagnole, situé à Tanger dans le secteur des coiffes automobiles pour un projet chiffré à 91 millions de dirhams.

6 – Snop Tanger

Capital d'origine française, situé à Tanger dans le secteur de l'emboutissage automobile. Projet de 71 millions de dirhams.

7 – One Tech Molding and assembling

Capital d'origine tunisienne, One Tech est situé à Tanger dans le secteur de l'injection plastique pour automobile. Montant de 67 millions de dirhams.

8 – Coficab Maroc

Capital d'origine tunisienne, situé à Tanger dans le secteur du câblage automobile. Montant : 58 millions de dirhams.

9 – Assad batteries Maroc

Capital d'origine tunisienne, situé à Tanger dans le secteur des batteries automobiles. Montant : 51 millions de dirhams.

10 – TE connectivity

Capital d'origine américaine, pour cette entreprise qui vient d'ouvrir son usine à Tanger dans le secteur de la connectique automobile pour un montant de 37,4 millions de dirhams.

11 – Matis aerospace (SAFRAN / BOEING)

Capital d'origine franco-américaine à savoir Safran et Boeing, situé à Casablanca dans le secteur du câblage aéronautique. Projet d'un montant de 35,3 millions de dirhams.

12 – RDO

Capital d'origine française, situé à Casablanca dans le secteur chaudronnerie aéronautique pour un projet de 34,5 millions de dirhams.

13 – GMD Tanger

Capital d'origine française. Entreprise située à Tanger opérant dans l'emboutissage et l'injection plastique. Ce dernier secteur est concerné par la signature pour un montant de 33,8 millions de dirhams.

14 – SEBN-MA

Capital d'origine allemande, mais relié en fait au groupe japonais Sumitomo, le premier employeur privé du Maroc. Situé à Tanger le site opère dans le secteur du câblage automobile. Montant du projet : 18 millions de dirhams.

15 – Aero structure solutions Morocco

Capital d'origine émiratie, situé à Kenitra dans le secteur de la maintenance aéronautique. Montant de 16,7 millions de dirhams.

16 – Faurecia équipements automobiles Maroc

Capital d'origine française. Usine située à Kenitra opérant dans le domaine des coiffes de sièges automobiles. Montant : 12 millions de dirhams.

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle