Saint-Gobain fait construire sa tour à La Défense

Le groupe Saint-Gobain fait construire dans le cœur du quartier de la Défense une tour éponyme à l’esthétique recherchée et qui sera la vitrine du savoir-faire de l’entreprise.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Saint-Gobain fait construire sa tour à La Défense
La tour Saint-Gobain construite à La Défense doit être livrée en 2019.

"Je suis fier et heureux de cristalliser en un lieu le savoir-faire et les valeurs de notre groupe", a déclaré, une pointe de lyrisme dans la voix, Pierre-André de Chalendar, Président-Directeur Général de Saint-Gobain en posant mercredi 19 avril la première pierre de la Tour Saint-Gobain dans le quartier d’affaires de la Défense.

Haut de 165 mètres avec une surface de plancher de 49 000 m² répartis sur 44 niveaux, dont 38 au-dessus de la dalle de la Défense, le futur édifice sera érigé place de l’Iris en bordure du boulevard circulaire sur le territoire de la commune de Courbevoie. Il regroupera, à sa livraison dans le courant de l’année 2019, les sièges sociaux du groupe et de la plupart des activités implantées en Île-de-France comme Placo, Isover et Point P. 2 200 postes de travail sont prévus pour un site qui pourra accueillir jusqu’à 2 500 collaborateurs.

Le projet, dont la réalisation a été confiée à Vinci, est piloté et financé par l’assureur Generali qui avait délégué à la cérémonie son Président Gabriele Galateri di Genola. "Ce programme exceptionnel constitue l’un des plus importants projets immobiliers de Generali en Europe", a précisé ce dernier.

Laisser une empreinte esthétique

Saint-Gobain dont l’Etat-Major était déjà installé à La Défense depuis 1981 reste fidèle au quartier mais souhaite marquer ce dernier d’une empreinte esthétique. "Nous avons voulu faire une tour qui surprenne par sa hardiesse", a souligné Denis Valode du cabinet d’architectes Valode&Pistre en charge de la conception.

Le bâtiment se caractérise par une composition en trois parties aux formes inhabituelles qui en font "une véritable sculpture", selon la formule de Xavier Huillard, Président-Directeur Général de Vinci. En référence au verre, le métier historique de Saint-Gobain, la tour a été conçue comme une architecture cristalline et joue avec la lumière fabriquant alternativement de la transparence ou de la réflexion. "L’objectif est de donner à l’édifice une dimension magique qui change avec les heures et l’endroit depuis lequel on l’observe", ont expliqué les concepteurs du projet.

Le site a été conçu comme un véritable outil de travail. Il est organisé en trois parties : le corps principal dont tous les niveaux hébergent des plateaux de travail, une partie basse abritant les locaux ouverts au public et notamment un espace d’exposition de 300 m² présentant les nouveaux concepts du groupe et, enfin, une partie haute où se trouveront les salles de réunion, les lieux de rencontre et de réception. Une large place est faite aux espaces verts : chaque étage de travail est pourvu d’un jardin et les prismes du pied et de la tête abriteront des serres arborées.

Intégrer les meilleures solutions de Saint-Gobain

"Nous avons travaillé pour que cette tour soit la vitrine de l’innovation du groupe et pour offrir à nos collaborateurs la possibilité de travailler ensemble dans un même lieu intégrant nos meilleures solutions", a rappelé Pierre-André de Chalendar. Ainsi, l’édifice sera construit avec plus de 80 matériaux innovants de Saint-Gobain et l’ensemble de ses dispositifs au plan environnemental et énergétique lui permet de viser une triple certification environnementale aux plus hauts niveaux.

La construction de la Tour Saint-Gobain constitue le plus important projet "clef en main" mené dans le quartier de la Défense depuis 10 ans.

Patrick Désavie, en Île-de-France

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS