Saint-Gobain confiant pour 2019 malgré de lourdes dépréciations en 2018

Le 21 février, Saint-Gobain a présenté ses résultats pour l'année 2018. Le spécialiste des matériaux de construction accuse un fort recul de son résultat net en 2018 mais se dit confiant pour l'année 2019.

Partager
Saint-Gobain confiant pour 2019 malgré de lourdes dépréciations en 2018
Le 21 février, Saint-Gobain a présenté ses résultats pour l'année 2018. REUTERS / Gonzalo Fuentes

Saint-Gobain a annoncé jeudi 21 février des résultats 2018 marqués par 2 milliards d'euros de dépréciations, dont 750 millions sur sa division distribution au Royaume-Uni, en raison des risques que font peser le Brexit sur son activité.

En dehors du Royaume-Uni, où la marge du groupe a reculé, ces dépréciations portent pour l'essentiel sur les magasins Lapeyre en France, à hauteur de 372 millions, les activités de canalisation (-511 millions) - deux activités en cours de restructuration - ainsi que sur la distribution en Allemagne (-212 millions), dont le processus de cession annoncé "avance bien" selon Saint-Gobain.

Recul de 73,2% de son résultat net en 2018

Le numéro un mondial des matériaux de construction accuse ainsi un recul de 73,2% de son résultat net, part du groupe, à 420 millions, qui masque une progression organique de 4,5% de son résultat d'exploitation à 3,1 milliards d'euros, un chiffre conforme aux attentes (consensus IBES/Refinitiv 3,08 milliards).

Le PDG de Saint-Gobain, Pierre-André de Chalendar, a lancé en novembre 2018 un vaste plan de réorganisation, qui prévoit de réaliser 250 millions d'euros d'économies d'ici 2020 et de céder 3 milliards d'euros d'actifs d'ici la fin 2019. Une nouvelle revue d'actifs devrait être lancée dans la foulée.

L'activité de distribution "Raab Karcher" en Allemagne - dont le mandat de vente a été confié à Goldman Sachs - est le principal actif concerné par ce programme de cession.

"L'année 2019 a bien commencé"

En ce qui concerne 2019 - année où les économies de coûts atteindront 50 millions - Saint-Gobain se dit confiant et prévoit une nouvelle progression organique du résultat opérationnel.

"L'année 2019 a bien commencé. Globalement, je m'attends à des marchés qui vont rester encore solides avec une très bonne tenue aux États-Unis", a déclaré à Reuters Pierre-André de Chalendar, lors d'un entretien téléphonique.

En France - où la croissance a atteint 3% en 2018 avec un faible impact des gilets jaunes - le PDG s'attend en 2019 à une montée en puissance de la rénovation, qui devrait prendre le relais de la construction neuve, un marché qui risque d'être plus difficile au second semestre au regard de la baisse actuellement observée des mises en chantier.

Dans le reste de l'Europe, la dynamique devrait se poursuivre dans les pays nordiques - en particulier la Suède -, qui constituent ensemble la deuxième zone en terme d'activité pour le groupe derrière la France et avant les États-Unis.

L'activité européenne tirée par les pays nordiques

"Les résultats 2018 sur le plan opérationnel sont très solides et montrent l'amélioration que j'avais indiquée au mois de juillet, après un premier semestre un peu en demi-teinte", observe le PDG, soulignant que le résultat d'exploitation a enregistré une progression de 7,2% au second semestre contre seulement +1,7% au premier.

En Europe, l'activité a déjà été tirée en 2018 par les pays nordiques, les résultats étant en revanche contrastés en Allemagne où la construction s'est améliorée mais où les activités vitrage ont été affectées par la baisse du marché automobile, qui a pénalisé les grands constructeurs allemands, clients de Saint-Gobain.

Sur le plan opérationnel, le groupe est désormais organisé autour de quatre divisions régionales (Europe du Nord, du Sud, Amérique et Asie-Pacifique) - qui donne une large autonomie aux équipes locales - et d'une division globale pour les produits de haute performance, comme le vitrage automobile, dont les clients sont mondiaux.

Le titre Saint-Gobain s'est redressé depuis le début de l'année 2019 (+13%) sans toutefois compenser la chute de 36,6% accusé en 2018 en raison des contre-performances du groupe.

Avec Reuters (Édité par Benoît Van Overstraten)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Bâtiment Travaux publics

Escabeau isolant Pro Intensif

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

80 - MONTDIDIER

Etudes géotechniques pour la déconnexion de 25HA de surfaces actives du système de collecte de Montdidier en amont du DO13.

DATE DE REPONSE 20/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS